Immobilier : 5 raisons de vendre pendant la Covid-19

Les Français toujours intéressés par l'achat immobilier

Avec la crise sanitaire et le deuxième confinement, les agences immobilières ont vu leur activité baisser drastiquement, mais c’est surtout la fragilisation de la solvabilité des acquéreurs qui inquiète les vendeurs. Néanmoins, le contexte Covid n’exclut pas totalement la pertinence d’une vente immobilière.

1. Une plus grande opportunité de visites

Alors que les revenus de nombreux Français baissent, poussant les propriétaires à différer la vente de leur logement, ceux dont les biens sont à la vente ont une plus grande chance d’être remarqués. Il est bien connu que trop d’offres sur le marché rendent les acquéreurs plus volatils, sans compter qu’elles laissent une plus grande marge de manœuvre à la négociation.

2. Un marché toujours très actif

Les mises en vente sont restées possibles pendant le deuxième confinement. Les agents immobiliers ont pu réaliser des estimations, prendre des photos des biens à vendre, signer des mandats ou encore faire réaliser les diagnostics obligatoires. Les visites ont repris depuis le 28 novembre, certes sous la condition de respecter deux visites par jour et d’aérer le logement après chacune d’elles. Mais le marché ne s’arrête pas car ses acteurs se sont adaptés !

3. Certains biens plus recherchés que d’autres

Depuis la sortie du premier confinement, les biens avec extérieur sont très prisés. Si la courbe des prix est moins forte, les biens continuent de se valoriser, notamment dans les zones périphériques et pour les maisons avec jardin.

4. Des taux toujours très bas

Avec un taux moyen de crédit immobilier de 1,20% d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA en novembre 2020, les acquéreurs bénéficient toujours de conditions favorables pour concrétiser leurs projets. Certes, les conditions d’octroi sont plus drastiques depuis les recommandations du HCSF en début d’année 2019 : le taux d’endettement de 33% doit être respecté et la durée de remboursement du prêt immobilier est désormais limitée à 25 ans. Mais les meilleurs profils restent sur le marché !

5. Une confiance inébranlable dans la pierre

La pierre est une valeur sûre, surtout en période d’incertitude. Ainsi, la demande, y compris de la part des investisseurs, reste forte malgré l’impact de la Covid-19 sur l’économie. Crise sanitaire ou non, être propriétaire de son logement demeure une sécurité.

14 Déc 2020

Ils nous ont fait confiance