Meilleur taux immobilier

Notre analyse des meilleurs taux immobiliers

Ace Crédit vous propose une analyse mensuelle des taux de crédit immobilier et de leur évolution. Gardez ainsi un œil sur les taux d’intérêt des prêts immobiliers sur 7, 10, 15, 20 ou 25 ans et trouvez le meilleur taux de prêt !

Nouvelle baisse des taux de crédit immobilier !

Taux sur 7 ans
0.30%
Taux le plus bas
0.70%
Taux moyen*
Taux sur 10 ans
0.40%
Taux le plus bas
0.80%
Taux moyen*
Taux sur 15 ans
0.60%
Taux le plus bas
0.95%
Taux moyen*
Taux sur 20 ans
0.73%
Taux le plus bas
1.15%
Taux moyen*
Taux sur 25 ans
0.92%
Taux le plus bas
1.35%
Taux moyen*

Les emprunteurs vont pouvoir profiter de conditions d’emprunt favorables à la concrétisation de leur projet grâce à cette nouvelle baisse des taux de prêt en ce mois de février.

Les taux de crédit immobilier moyens s’établissent à 0,95% sur 15 ans et 1,15% sur 20 ans contre 1% sur 15 ans et 1,20% sur 20 ans au mois de janvier 2021. La baisse sur ces deux durées d’emprunt s’élève à 5 centimes. Quant aux meilleurs taux, ceux réservés aux meilleurs profils, ils ont augmenté. Le taux mini sur 15 ans passe de 0,48% à 0,60% et le meilleur taux sur 20 ans passe de 0,59% à 0,73%. Les taux mini sont réajustés mais restent très bas.

Un crédit immobilier de 200 000€ sur 15 ans souscrit en janvier 2021 au meilleur taux (0,48%) représente un coût total du crédit (hors assurance) de 7 326€. Le même crédit souscrit au mois de février (à 0,60%) engendre un coût total du crédit de 9 184€ (hors assurance), soit une différence de 1 858€ sur le coût du financement et de 10€ seulement sur la mensualité.

L’ANALYSE D’ACE CRÉDIT

Les conditions sont toujours aussi favorables aux porteurs de projets qui souhaiteraient acquérir leur résidence principale, secondaire ou réaliser un investissement locatif. La baisse des taux moyens prouve que les banques sont ouvertes à l’octroi de crédits immobiliers. Une opportunité à saisir pour ceux qui souhaitent concrétiser leur projet. D’autant que les mesures du HCSF qui étaient mises en place en décembre 2019 puis assouplies en décembre 2020 pour soutenir le marché immobilier en ces temps de crise sanitaire, ont été précisées.

En effet, nous en savons un peu plus sur les recommandations de l’autorité régulatrice. Voici les précisions apportées par la notice du 28 janvier 2021 :

  • Le taux d’endettement passe bien de 33 à 35%. Toutefois, le taux d’effort doit comprendre l’assurance de prêt ;
  • La durée d’emprunt passe de 25 à 27 ans pour les programmes neufs mais aussi dans l’ancien à condition que l’emprunteur engage des travaux à hauteur de 25% du montant total de l’opération. Ces travaux doivent servir à « la modernisation, l’assainissement ou l’aménagement des surfaces habitables ou des surfaces annexes ; la réalisation de travaux de rénovation énergétique », explique le HCSF ;
  • Concernant le taux de dérogation qui passe de 15 à 20%, « au moins 80 % de la flexibilité maximale sera destinée aux acquéreurs de leur résidence principale […] et au moins 30 % de la flexibilité maximale sera réservée aux primo-accédants »

Hormis ces mesures restrictives (même si elles sont assouplies), les établissements bancaires conditionnent généralement l’octroi d’un crédit immobilier à la présentation d’un apport personnel. Celui-ci peut être issu d’une épargne, d’un don familial ou encore de la revente d’un bien. Il doit représenter à minima 10% du coût total de l’opération et sert principalement à financer les frais de notaire et de garantie.

Vous remboursez déjà un crédit immobilier et vous souhaiteriez profiter des taux bas actuels ? Sachez que vous pouvez tout à fait renégocier ou faire racheter votre encours pour baisser le coût total de votre crédit en toute tranquillité. Les recommandations du HCSF ne concernent ni la renégociation de prêt, ni le rachat de crédits, ni le regroupement de prêts.

« Le Haut Conseil précise que les renégociations, rachats et regroupements de crédits n’entrent pas dans le champ de la recommandation. Il invite néanmoins les établissements de crédit et les sociétés de financement à prendre en considération les bonnes pratiques recommandées et à veiller à ce que ces opérations permettent une réduction du taux d’effort. »

Pour profiter des conditions actuelles des taux, il vous suffit de solliciter votre établissement prêteur. Mais vous pouvez aussi faire jouer la concurrence si cette renégociation ne vous semble pas intéressante. Vous pouvez alors faire racheter votre crédit par un autre organisme, car les établissements externes proposent généralement de meilleures offres pour vous compter parmi leurs clients. Un courtier spécialisé en financement immobilier peut vous accompagner dans votre projet. Il analyse votre dossier pour vous dénicher l’offre qui correspond à votre profil et à votre besoin.

« Indéniablement le courtier joue un rôle central dans la réalisation et l’aboutissement de votre projet de vie. Les règles du jeu d’octroi des crédits étant plus complexes, rien de tel que d’avoir recours à un expert et spécialiste du crédit immobilier. L’ensemble de nos 300 courtiers en France œuvrent quotidiennement pour attester du sérieux de vos démarches en vous délivrant gracieusement votre certificat de Budget Certifié, le sésame pour rassurer le vendeur de la qualité de votre dossier de crédit immobilier. », conclut Antonio Carneiro directeur commercial d’Ace Crédit.

Pour votre prêt immobilier, faites confiance au réseau de courtiers Ace Crédit !

25 ans d’expérience
Un accompagnement et une offre sur-mesure
Plus de 15 000 foyers accompagnés chaque année

Pourquoi le taux d’intérêt d’un crédit immobilier est si important ?

Le taux d’intérêt, aussi appelé taux d’emprunt, est l’un des éléments qui conditionne le coût de votre crédit. En effet, emprunter de l’argent à la banque a un coût, et celui-ci est plus ou moins important en fonction du taux dont vous bénéficiez ; en remboursant la somme empruntée, vous êtes également tenu de rembourser les intérêts. 

En profitant d’un taux d’emprunt très compétitif, vous économiserez plusieurs milliers voire dizaines de milliers d’euros sur votre crédit immobilier ! Voici l’exemple d’un emprunt de 175 000€ avec trois taux d’emprunts différents (hors coût de l’assurance crédit) :

• 175 000€ empruntés à 1,10%
Coût du crédit hors assurance : 9 881€ 

• 175 000€ empruntés à 1,36%
Coût du crédit hors assurance : 18 555€

• 175 000€ empruntés à 1,80%
Coût du crédit hors assurance : 24 817€ 

Pourquoi les taux fluctuent-ils dans le temps ? 

Les taux immobiliers sont particulièrement bas en 2019 : selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA, celui-ci s’établit en moyenne à 1,44% au premier trimestre. À titre de comparaison, ce taux d’intérêt moyen s’établissait à plus de 4,25% en 2011, à 3,45% en 2013 ou encore à 2,30% en 2015. 

Ces fluctuations s’expliquent notamment par la variation du taux Euribor (Euro InterBank Offered Rate), qui est le taux auquel les banques peuvent se prêter de l’argent entre elles et auquel sont rémunérés les dépôts de liquidités de la Banque Européenne. Ce taux est aujourd’hui négatif : de fait, les banques n’ont aucun intérêt à se prêter de l’argent entre elles ou de laisser ses réserves d’argent à la Banque Européenne. Il est plus rentable pour les banques de prêter de l’argent aux particuliers ou aux entreprises, même à des taux très faibles. 

Pourquoi mon profil d’emprunteur est-il important pour le taux de mon prêt ? 

Lors d’une demande de prêt immobilier, les banques cherchent naturellement à minimiser les risques. Elles doivent avoir confiance dans l’emprunteur et elles accorderont plus facilement un meilleur taux de prêt si le projet et la solvabilité de l’acquéreur les convaincs.

Plusieurs points sont pris en compte par les banques pour définir un bon profil :

  • La solvabilité du candidat : les établissements bancaires seront particulièrement attentifs à la situation professionnelle du demandeur en préférant les emplois stables comme les fonctionnaires, les CDI, les profils avec une rentrée d’argent stable et pérenne. Le taux d’endettement est également évalué et ne devra pas dépasser 33%.
  • L’apport personnel : lorsque l’on contracte un prêt immobilier il est plus rassurant pour une banque d’avoir un acquéreur avec un apport personnel pour compléter le prêt immobilier. Celui-ci doit être d’au moins 10% du montant de l’achat pour avoir un bon profil emprunteur, plus celui-ci sera important plus la banque sera disposée à accorder un meilleur taux de prêt, le risque étant moins élevé.
  • Le projet immobilier : ce dernier doit être cohérent et correspondre au marché. En effet, en cas de défaillance de l’acquéreur, la banque pourrait devoir revendre le bien financé. Le prix fixé au compromis de vente ne doit donc pas être surcoté.

Avec un bon profil, l’établissement bancaire prendra moins de risques, aura confiance dans l’emprunteur et proposera plus facilement un taux de prêt moins élevé.

Vous pouvez faire une simulation de crédit immobilier qui déterminera votre profil d’emprunteur.

Ma situation géographique a-t-elle un impact sur le taux d’emprunt ?

Les taux de crédit immobilier sont loin d’être homogènes sur l’ensemble du territoire. Les disparités peuvent même être conséquentes suivant la situation géographique. Cet écart se retrouve d’une région à une autre, mais aussi en fonction de la proximité d’une grande ville.

En effet, cette disparité est essentiellement liée aux politiques commerciales des banques et à la concurrence qui s’exerce entre elles. Ainsi, les secteurs géographiques concentrant plus d’établissements bancaires auront souvent les meilleurs taux. Les prêts immobiliers étant un produit d’appel, la concurrence entre établissements les incite à baisser leurs taux.

Autre disparité géographique, le prêt à taux zéro (PTZ) dont les modalités d’attribution dépendent du lieu d’habitation.

Comment bénéficier du meilleur taux ? 

Vous cherchez un financement pour votre achat immobilier ou vous souhaitez renégocier votre prêt ? La meilleure solution est de faire jouer la concurrence. Il existe plusieurs établissements pour financer une acquisition immobilière : banques nationales ou régionales, groupes d’assurances, organismes spécialisés, … Il ne faut pas hésiter à les consulter, les comparer, les mettre en concurrence. Attention toutefois à ne pas comparer uniquement les taux d’emprunt, les éléments comme l’assurance du prêt, les conditions de remboursement anticipé sont également à prendre en compte.

Pour trouver le meilleur taux pour votre projet, le courtier immobilier est un atout indéniable. Il s’occupera de la mise en concurrence des organismes de financement à votre place. Véritable intermédiaire entre vous et les banques, sa connaissance du marché et des réseaux bancaires lui donne accès à des taux avantageux.

Un courtier comme Ace Crédit travaille avec plus de 100 banques partenaires, il contracte auprès d’elles de nombreux prêts immobiliers chaque année, il existe de fait une relation privilégiée avec les organismes bancaires. Les taux consentis à un courtier sont donc plus avantageux et il pourra vous obtenir les meilleures offres.

En outre, le courtier vous fera gagner du temps puisqu’une demande de prêt en ligne vous fera bénéficier de meilleures offres qu’en prenant vous-même de multiples rendez-vous avec des banques pour les mettre en concurrence.

Ils nous ont fait confiance