Taux prêt immobilier 2023

2023 a été marquée par une remontée rapide des taux pour contrer l’inflation. Des variations à la hausse qui ont rythmé la quasi-totalité de l’année avant de se stabiliser légèrement au cours du dernier trimestre. Retour sur 2023.

Un premier semestre 2023 marqué par la mensualisation du taux d’usure

La dynamique haussière amorcée en 2022 s’accélère au premier semestre 2023. C’est la fin des taux bas. Alors qu’il était possible d’emprunter à 1 % sur 20 ans en janvier 2022, les taux s’établissent en début d’année 2023 à 2,40 % en moyenne sur la même durée. Cette tendance haussière qui pèse sur le marché est une conséquence de plusieurs facteurs :

  • le durcissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) en réponse à l’inflation qui atteint plus de 6 % en début d’année 2023 ;
  • la remontée des Obligations assimilables du Trésor (OAT) 10 ans qui servent de référence aux banques pour fixer leurs taux de crédit ;
  • la recherche de rentabilité des banques qui ont besoin de renforcer leurs fonds propres.

Fait nouveau qui va permettre de fluidifier le marché, Bercy prend la décision de modifier provisoirement les règles de révision du taux d’usure. Désormais, le taux plafond au-dessus duquel les banques ne peuvent prêter est révisé mensuellement, et non plus chaque trimestre.

Résultat ? Le marché du crédit respire. En effet, les banques vont pouvoir ajuster leurs barèmes plus rapidement et accepter davantage de dossiers de demande qui étaient jusqu’alors exclus du crédit par un taux d’usure trop bas. Reste que les taux de crédit immobilier vont continuer à croître tout au long du semestre. Les taux vont ainsi atteindre 3,65 % sur 20 ans et 3,75 % sur 25 ans au mois de juin 2023.

Des fluctuations avant une stabilisation en fin d’année 2023

La révision mensuelle du taux d’usure qui devait prendre fin en juillet est prolongée jusqu’à la fin de l’année 2023. Ce qui permet aux banques de continuer à relever leurs barèmes. D’ailleurs, la progression des taux ne marque pas de pause estivale. Les taux dépassent même la barre des 4 % au mois d’août 2023 pour les emprunts les plus longs. Mais les mesures prises commencent à porter leurs fruits.

Dès la fin de l’été, certains établissements indiquent retrouver peu à peu leurs marges. Les coûts de refinancement commencent à se stabiliser en septembre. En octobre, les taux de crédits restent en dessous des 5 % sur 20 ans malgré un taux plafond à 5,80 %. L’heure de l’accalmie semble avoir sonné et le marché retrouve peu à peu des couleurs en fin d’année 2023. Les variations sont plus mesurées et on observe un léger repli des bons taux sur les durées les plus courtes (7 et 10 ans). Les signes du redémarrage tant attendu du marché se multiplient :

  • le retour de certaines banques sur le marché du crédit ;
  • la décision de la BCE de marquer une pause dans le relèvement de ses taux directeurs et du taux de l’OAT 10 ans ;
  • l’annonce par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) d’assouplir les conditions d’octroi de crédit, à la marge.

À l’approche de la fin 2023, tout porte à croire que la stabilisation des taux pourrait intervenir en 2024. Une bonne nouvelle pour les emprunteurs qui souhaitent concrétiser un projet immobilier. Pour comparer au mieux les offres, l’accompagnement d’un courtier reste indispensable. Cet expert, grâce à ses connaissances et son réseau de partenaires, sait vers quel établissement se tourner pour décrocher un crédit au meilleur taux.

Meilleur taux de crédit immobilier actuel

3.30%
Excellent taux sur 15 ans*
3.40%
Excellent taux sur 20 ans*
Obtenir un taux personnalisé

Ils nous ont déjà fait confiance