Vite, une maison de vacances

La récente vague de chaleur qui s’abattue sur la France a ravivé même pour les plus sédentaires des envies d’escapade et farniente bien légitimes en cette période pré-estivale. Et pour certains,qui sait, l’envie de trouver son petit coin de paradis va peut-être se transformer en un projet concret durant cet été. Le territoire français offre encore de belles perspectives d’investissements pour une résidence secondaire, de tous styles et à tous les prix.

Une envie raisonnable

Plus de 50% des Français (55% selon une enquête OpinionWay de mai 2017) pensent à investir dans l’achat  une résidence secondaire. Si les raisons de passer à l’acte divergent : passer des weekends, des vacances, se constituer un patrimoine ou préparer leur retraite, les taux de crédit immobilier actuels encore très bas (1,20% ha sur 15 ans en moyenne pour un bon dossier) reflètent un climat favorable à l’investissement. La question est juste de savoir où et à quel prix. Derrière chaque recherche de résidence secondaire se cache un projet personnel, un investissement qui répond d’abord à une envie.

Campagne verdoyante ou bord de mer

La campagne, synonyme de jardin et à proximité de sa résidence principale, a de fervents supporters qui viendront ainsi régulièrement les week ends dans les régions ou départements proches des grandes agglomérations françaises, tels l’Orne ou l’Yonne qui attirent de nombreux Franciliens.
La maison secondaire reste toutefois indubitablement liée à l’idée des grandes vacances, si possible au soleil et en bord de mer. Sans surprise, les régions plébiscitées dans les recherches effectuées par de potentiels acquéreurs sont l’Aquitaine (18, 45%), le Languedoc-Roussillon (14,97%) et PACA (10,41%), cette dernière nécessitant un investissement moyen de 900 000 euros environ, d’emblée réservé aux plus aisés. L’Aquitaine (305 000 euros) et le Languedoc-Roussillon (327.000 euros) affichent quant à eux des prix beaucoup plus accessibles. Et encore mieux, la Bretagne et la Charente qui offrent alors une alternative intéressante avec des prix de 20 à 25% moins élevés, mais du soleil en moins.
Souvent moins coûteux à l’achat et en charges d’entretien annuel, l’appartement séduit de plus en plus. Meilleure accessibilité, plus moderne et bien agencé, peu isolé sont les raisons qui amènent à investir dans un appartement neuf ou plus ancien. 
 

28 Juin 2017

Ils nous ont fait confiance