Résidence secondaire : 4 conseils pour amortir les charges

Réduire les charges de sa résidence secondaire

Le prix d’achat plus abordable des résidences secondaires, cache des charges annuelles en revanche plus élevées. Frais d’entretien et de rénovation, coûts de fonctionnement (chauffage, électricité, Internet, jardinage, etc.), impôts locaux, etc. Les charges représenteraient chaque année 1 à 3 % de la valeur d’achat. Voici quatre astuces pour les amortir efficacement.

1. La location en Pinel ou en déficit foncier pendant quelques années

Certes, la loi Pinel n’est éligible que lorsque vous placez votre bien immobilier en location nue pendant 6, 9 ou 12 ans. Mais pendant ce laps de temps, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 12%, 18% ou 21% du coût d’achat. De plus, le locataire paie l’essentiel des coûts de fonctionnement. Pour ceux qui jouissent déjà d’un patrimoine, le déficit foncier se révèle mieux adapté. Le bien immobilier doit au minimum être loué 3 ans. L’investisseur profite jusqu’à 10 700 € de réduction annuelle d’impôts. Le logement peut « redevenir » une résidence secondaire à l’issue de ces périodes !

2. La location saisonnière, solution idéale pour amortir vos charges

Louer votre résidence secondaire en meublé touristique reste la solution la plus simple. Attention, la location doit répondre aux exigences de bases, comme la proximité avec les transports et les commerces. La clientèle de passage est pointilleuse : équipements électroménagers, conciergerie, piscine, haut débit Internet, etc.

L’emplacement de votre résidence secondaire conditionne la fréquence des locations saisonnières. Proche des grandes stations balnéaires (Biarritz, Deauville, Courchevel, etc.), vous profiterez de vos vacances, puis louerez le reste de l’année.

S’il ne se loue que quelques semaines, les charges seront tout de même partiellement amorties. N’oubliez pas de déclarer votre résidence secondaire en meublé de tourisme en mairie et de prévenir votre assurance.

3. Choisir la fiscalité du meublé à l’amortissement

Soumettez vos loyers au régime LMNP (location meublée non professionnelle). Vous disposerez alors d’une fiscalité avantageuse, comme l’abattement forfaitaire sur les loyers. Vous pourrez également amortir votre résidence secondaire, les travaux, le mobilier et retrancher le montant global sur celui de l’imposition sur les loyers. Veillez à soustraire des amortissements les périodes pendant lesquelles vous y résidez.

4. Transformer votre résidence secondaire en lieu de tournage

Une résidence secondaire peut se louer pour des tournages de films ou des séances photo. Bien entendu, la demeure doit avoir un attrait architectural, une décoration intérieure et un emplacement exceptionnel.

Une journée de tournage se négocie en moyenne à 1 000€ pour un film, 500€ pour une séance photo. Comptez également 500€ par jour d’installation et de remise en état des lieux. Cela n’implique pas de formalités administratives supplémentaires. De plus, c’est l’assurance de la société de production qui garantit les éventuels dégâts.

26 Avr 2021

Ils nous ont fait confiance