Quand planifier un rachat de crédit immobilier ?

En raison de la baisse en continue des taux d’intérêts depuis deux ans et plus, un crédit immobilier actuellement contracté sur deux est en réalité un crédit déjà en cours et qui a été renégocié ou racheté. Car les perspectives d’économies sont réelles et pour des montants qui sont loin d’être anodins, jusqu’à quelques dizaines de milliers d’euros dans certains cas.

La question n’est plus de savoir S’IL faut faire racheter son crédit immobilier mais QUAND entreprendre cette démarche, source d’économies multiples. En faisant une simulation en ligne de rachat de crédit immobilier, il est très facile et rapide comparer les gains potentiels.
 

Des situations plus favorables que d’autres

Les spécialistes du crédit immobilier sont formels, il existe traditionnellement une règle d’or à respecter, à savoir : réunir au moins deux des trois conditions suivantes :
 

  • Avoir encore au moins 7 ans de remboursement à effectuer
  • Devoir rembourser encore au minimum 100 000 euros
  • Pouvoir obtenir un nouveau taux d’intérêt qui sera inférieur au moins d’un point au taux initial.
    Exemple : le rachat de crédit sera financièrement intéressant à un taux de 1.20% (taux moyen constaté pour 20 ans en octobre 2016) pour tout crédit initial à un taux de 2.20 % minimum, même si celui-ci est très récent.

 

Il n’y a pas de délai idéal pour faire racheter son crédit

En théorie, l’opération de rachat parait d’autant plus rentable qu’elle est réalisée en tout début de prêt, au moment où les intérêts à rembourser sont les plus élevés. En effet, plus on rembourse et moins on paye d’intérêts. Mais attention, c’est aussi à ce moment que les frais de remboursement anticipé seront les plus élevés (limité néanmoins à 6 mois d’intérêts ou 3 % du capital restant dû).

Sur la fin du prêt, ce sont les gains sur l’assurance emprunteur qui vont être très importants.
Faire racheter son crédit autorise également un changement de l’assurance de ce crédit. Pour l’emprunteur, c’est la garantie de rélles économies pour deux raisons : 
– D’une part, le nouveau capital à assurer est forcément moins élevé que l’ancien (il y eu un certain nombre de mensualités remboursées depuis), les cotisations seront elles aussi moins élévées.
– Et d’autre part, souscrire un nouveau contrat d’assurance personnalisé permet de bénéfécier de couverture plus avantageuse que celle des contrats de groupe bancaires et nettement moins chère car les tarifs ont beaucoup baissé ces derniers temps.

S’adresser à un courtier en crédit et assurance immobiliers qui fera jouer la concurrence est une vraie source d’économie. Il ne reste plus qu’à choisir comment va s’articuler les bénéfices financiers générés par le rachat : diminuer le montant des mensualités ou réduire la durée du remboursement, ou encore cumuler les deux.
 

16 Nov 2016

Ils nous ont fait confiance