PEL et CEL constituent des solutions de placements intéressants pour acheter

Si les PEL et CEL ont été boudés pendant un temps, ils ont tendance à redevenir des produits financiers à la mode. S’ils conservent quelques désavantages, en fonction du projet immobilier visé, ils demeurent des solutions de crédits intéressantes.

Le PEL et le CEL peuvent être utiles pour épargner
Le Plan Épargne Logement est actuellement vu comme un bon produit d’épargne, compte tenu du taux de rémunération proposé en parallèle par le Livret A. En effet, alors que le livret A plafonne à 0,75 %, le PEL se hisse à 2 % depuis le 1er janvier 2015.

Toutefois, le PEL reste plus contraignant, car il oblige à un versement minimum annuel de 540 euros et l’argent est bloqué en banque pendant 4 ans. De plus la période pendant laquelle il sera possible de verser des fonds est restreinte à 10 ans, et la durée maximum du compte est de 15 ans.

Concernant le Compte Épargne Logement, il a l’avantage d’être plus souple et permet de disposer de l’argent mis de côté à sa guise, en fonction de ses besoins. Par contre, son taux de rémunération très bas, à 0,5 %, fait qu’il n’est pas particulièrement apprécié des Français.

Ils sont particulièrement intéressants pour emprunter
Si en termes d’épargne le PEL est intéressant, et le CEL un peu moins, il ne faut pas oublier qu’ils ont été créés pour bénéficier d’un emprunt, pouvant aller jusqu’à 23 000 euros pour le CEL et 92 000 euros pour le PEL. À noter que, pour l’un comme pour l’autre, il existe un plafond de dépôt : 61 200 euros pour le PEL et 15 300 euros pour le CEL. Le taux de l’emprunt du PEL, fixé à 3,20 % sur 15 ans pour les PEL ouverts à partir du 1er février 2015, peut ne pas paraître compétitif compte tenu des taux d’emprunt plutôt bas observés en ce moment. En revanche, le taux du CEL à 2 % est plutôt intéressant.

N’oublions pas que en cas de remontée des taux dans les années à venir, le taux du PEL garantit de pouvoir bénéficier d’un taux déjà plafonné. Pour le CEL, couplé à un PEL, il peut permettre de conserver une certaine souplesse de trésorerie, tout en bénéficiant au final des mêmes avantages. Notez que pour bénéficier du crédit immobilier via le PEL, il faut attendre au minimum 4 ans et seulement 18 mois pour le CEL.

Au final, PEL et CEL constituent d’excellents placements d’avenir !

18 Jan 2016

Ils nous ont fait confiance