Palmarès des villes où il fait bon vivre en 2022

Palmarès des meilleures villes de France en 2022

Voici le nouveau classement des villes françaises où l’on vit le mieux en 2022. Angers (Maine-et-Loire) domine le palmarès et succède cette année à Annecy (Haute-Savoie).

Podium des villes et villages plébiscités

Le palmarès 2022 des villes et des villages où il fait bon vivre a été dévoilé dans les colonnes du Journal du dimanche paru le 30 janvier dernier. Pour la première fois depuis trois ans, Annecy est détrônée et passe en deuxième position. À la tête du classement des villes de plus de 2 000 habitants cette année, on retrouve Angers suivie par Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) qui se hisse à la troisième place du podium. Dans la suite du palmarès, on trouve La Rochelle (Charente-Maritime) puis la ville de Caen (Calvados) qui gagne une place par rapport à l’année dernière.

Côté villages de moins de 2 000 habitants, c’est la station balnéaire de Guéthary (Pyrénées-Atlantiques) qui monte sur la première marche du classement devant la commune mosellane de Peltre, au sud de Metz. Le village du Pays basque offre une belle qualité de vie et se démarque par son attractivité immobilière. Le village d’Épron (Calvados) complète le podium cette année en troisième position. En cinquième place, on retrouve Martinvast (Manche) suivi par le village d’Authie (Calvados), de Saint-Quay-Perros (Côtes-d’Armor) ainsi que de Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes).

L’attractivité immobilière, nouvelle catégorie

La crise sanitaire a profondément bouleversé les Français les conduisant à passer plus de temps dans leurs logements. En réponse aux confinements successifs et aux conséquences de la pandémie, ces derniers ont de nouvelles attentes en matière de logement et de cadre de vie. Dans ce contexte, la notion d’attractivité immobilière est venue s’ajouter aux critères de sélection de ce palmarès 2022. Désormais, on prend en compte : l’évolution du prix moyen au m2 sur 3 ans pour les appartements, le taux de logements vacants de longue durée (plus de 2 ans) et l’évolution du prix moyen au m2 sur 3 ans pour les maisons.  

Nouvelle répartition géographique et ruée vers l’Ouest

Cette édition confirme la tendance du marché, les grandes métropoles continuent de chuter dans le classement à la faveur des villes moyennes. La nouvelle géographie immobilière fait la part belle aux petites communes. De fait, Paris, Lyon et Marseille sont en recul. La capitale perd onze places et chute en 66e position tandis que Lyon est 63e (avec -7 places). La cité phocéenne perd 8 places et arrive loin derrière en 93e position. En revanche, certaines grandes métropoles résistent, notamment dans les régions du Grand Ouest. Ainsi, sur les vingt premières villes du classement, quatorze se situent à l’ouest, de la Normandie, à la Nouvelle-Aquitaine en passant par la Bretagne et les Pays de la Loire. Au-delà, les grands vainqueurs sont Saint-Malo (43e, +19), Vannes (53e, +23) et Laval (62e, +17). Les plus fortes progressions sont à observer du côté du Morbihan, de l’Ille-et-Vilaine et du Maine-et-Loire.

15 Fév 2022

Ils nous ont fait confiance