Nombre record de ventes immobilières en 2017 avant une accalmie en 2018 ?

Les volumes de vente ont augmenté cette année de 15,5 % sur un an, selon les Notaires de France. Après ce plus haut niveau jamais enregistré, 2018 devrait être marquée par une accalmie.

Les Français ont continué d’acheter en 2017

2017 s’annonce déjà comme une année record dans l’immobilier, avec 952.000 transactions enregistrées à fin septembre et peut-être même un million d’ici à la fin de l’année. Les volumes de vente ont ainsi augmenté de 15,5 % sur un an, ont annoncé mardi les représentants des Notaires de France lors de leur conférence de presse de annuelle sur le marché immobilier en 2017 en France. Un plus haut niveau jamais enregistré. Les Français ont ainsi continué à profiter des taux très attractifs de la période été-automne 2017.

Côté prix, au troisième trimestre, les appartements anciens ont gagné 5,1 % sur un an. « Cette reprise s’accentue chaque trimestre », souligne Thierry Thomas, président de l’Institut notarial de droit immobilier, avec une hausse de 3,7 % au deuxième trimestre 2017, après 3 % au premier. L’Ile-de-France tient le haut du pavé (+ 5,8 % sur un an), les prix ayant commencé à se redresser dès la fin 2015. En province (+ 4,5 %), la reprise a été plus tardive, effective depuis mi-2016.

Bordeaux et Paris toujours en tête de liste

Toutes les grandes villes françaises ont vu leurs prix au mètre carré augmenter en 2017 , à l’exception de Saint-Etienne, Le Havre et Dijon. Bordeaux, qui est devenue en 2017 la 2ème ville la plus chère de France, enregistre une hausse de 12 %, à 3.590 euros le m². L’effet LGV, la qualité de vie et le renouveau urbain expliquent pour beaucoup cet engouement.

Paris suit (+ 7,8 %), à des sommets avec un mètre carré à 8.940 euros. Il pourrait atteindre 9.190 euros en janvier 2018, selon les projections de l’indice notaires-Insee.

Hormis ces villes, « il n’y a pas eu de flambée des prix cette année », tempère Maître Antoine Dejoie, membre du bureau du Conseil supérieur du notariat. Une légère décélération des prix est même attendue au dernier trimestre 2017 et début 2018.
 

2 Jan 2018

Ils nous ont fait confiance