Immobilier : ce qu’il faut retenir de l’année 2017

Avant tout son exceptionnel et, il faut bien le dire, quelque peu inattendu dynamisme ! Peu d’acteurs du marché, agents immobiliers ou financiers, auraient en effet parié il y a un an sur la barre symbolique des 950 000 transactions enregistrées en 2017, envoyant ainsi aux oubliettes l’ancien record de 2011 (850 000 ventes).

Dans son bilan annuel, le réseau Century 21 met en avant plusieurs chiffres historiques et particulièrement significatifs de l’engouement pour l’immobilier, constaté tout au long de l’année passée. Selon le président du réseau Laurent Vimont, les prix «restent contenus» avec une augmentation annuelle de 1,2%.

Sauf évidemment à Paris où «les 9000 euros du m² ont définitivement été franchis avec un prix moyen s’établissant à 9084 euros, soit une hausse de 7,5% sur un an et 43,5% en dix ans!». Sur l’ensemble du territoire, le réseau enregistre un montant moyen des transactions à 208.759 euros. Une hausse qui s’accompagnerait d’une augmentation des surfaces (86,2 m², autre record) rendue possible par les conditions très favorables du crédit en 2017 et qui vont se poursuivre encore en ce début 2018.

Prix d’achat en hausse

Record historique pour cette étude avec un prix moyen en France de 208.759 € (202.510 € pour les appartements et 222.847 € pour les maisons). L’Île-de-France suit la même tendance avec un record à 253.216 € (211.086 € pour les appartements contre 318.139 € pour les maisons) tandis que Paris crève purement et simplement les plafonds. 

Prix au m² accessible

A 2552 €, le prix moyen au m² en France reste loin du record de 2011 à 2665 €. En Île-de-France, même tendance: 3194 € contre 3418 € en 2011. En revanche, Paris est à son sommet historique, au-delà de la barre des 9000 €. 

Evolution des prix mesurée 

Les tarifs augmentent pour la deuxième année consécutive, mais de façon modérée en 2017: + 1,2% en France. En Île-de-France, la hausse s’affiche à + 1,4% (la même qu’en 2016) pour culminer à 7,5% à Paris (+ 43,5% en 10 ans). Huit régions voient leurs prix augmenter avec des ampleurs très variables (notamment Centre-Val-de-Loire et Nouvelle-Aquitaine dépassant les 5% quand l’Occitanie et la Normandie sont quasi stables). Seules trois régions sont orientées à la baisse: Hauts-de-France, Bretagne et PACA.

Superficie en augmentation

Nouveau record sur l’ensemble du territoire qui détrône celui de 2016 : 86,2 m² (58,4 m² pour les appartements et 114,7 m² pour les maisons). L’Île-de-France suit la même tendance à 80,2 m² en moyenne (58,2 m² pour les appartements et 109,9 m² pour les maisons). Les Parisiens, eux, reculent et doivent se contenter de 50,8 m² pour faire face à la hausse des prix.

Délais de vente plus rapides

À 91 jours en moyenne à travers la France, les délais de vente raccourcissent mais restent très loin du niveau plancher de 2004 à 64 jours. En Île-de-France, ce délai se réduit de 8 jours pour atteindre 79 jours tandis qu’il tombe à 57 jours dans la capitale. Mais là aussi, on reste loin du minimum, atteint en 2011: un mois et demi.
 

10 Jan 2018

Ils nous ont fait confiance