Malgré des prix immobilier à la hausse, les acheteurs répondent présents

La situation du marché immobilier en France en ce début de printemps est marquée par un double constat : la nouvelle stabilité des taux d’intérêt et le retour confirmé de prix de vente à la hausse surtout à Paris, Bordeaux, Nantes et Lyon.

Hausse raisonnable, taux stables

Mais, comme le note Sébastien de Lafond, Président et fondateur de MeilleursAgents.com dans le 89ème Baromètre MeilleursAgents qui vient tout juste d’être publié, cette dynamique ne concerne que « des biens de qualité (construction, aménagement…), en zone urbaine, proches des transports, des écoles et des commerces. La hausse ne concerne pas encore les zones rurales ni même les résidences secondaires qui souffrent encore de l’atonie du marché ». Les acheteurs, qui restent toujours très motivés dans leur volonté d’achat, ne font pour l’instant aucune concession : s’ils sont prêts à payer le prix, c’est pour « un achat raisonné et raisonnable ».
 
Le retour à la stabilité des taux est une bonne nouvelle pour les acheteurs. Cela permet aux ménages solvables qui ont une crédits immobiliers et qu’elles prêtent relativement facilement et à des taux toujours attractifs. Acecredit, courtier en crédit immobilier et assurance emprunteur, annonce des taux moyens (hors assurance) de 1.20 % sur 15 ans et 1.35% sur 20 ans. Résultat : la part de ce que les acquéreurs ne payent pas à leur banquier se retrouve en partie dans le prix du bien qu’ils sont prêts à payer au vendeur.

Retour des jeunes primo-accédants

Cette tendance favorable bénéficie à tous les profils emprunteurs, même aux primo-accédants. Il y a un an, ils ne représentaient que 12% des dossiers réalisés par acecrédit.fr. Ils sont aujourd’hui 21% (17% en février 2017). Force est de constater que la reconduction du Prêt à Taux Zéro en 2017, facilite l’achat dans le neuf pour les jeunes acheteurs. Le retour des primo accédant dans la sphère de l’immobilier est une deuxième nouvelle car ce sont eux qui créeront la dynamique du marché de demain. La situation devrait se maintenir au moins jusqu’au résultat des élections présidentielles de mai prochain.
 

28 Mar 2017

Ils nous ont fait confiance