Maison individuelle, « home, sweet home » préféré des Français

D’après une étude récente menée pour le compte du réseau immobilier Century 21 pour établir le portrait-robot du logement idéal des Français : le type d’habitat qui arrive largement en tête est la maison individuelle avec garage, un étage au maximum, très lumineuse, calme, à moins de 10 minutes des transports et chauffée au gaz.

Le marché de l’immobilier neuf bénéficie d’un contexte porteur avec le maintien durant l’année 2017 du dispositif au premier trimestre 2017, poursuivant sur le rythme dynamique de l’an dernier, selon des chiffres annoncés mercredi par les professionnels du secteur.

Envol des ventes début 2017

De janvier à mars ces ventes ont augmenté de 15,8% par rapport à la même période de l’an dernier, selon l’indicateur Markemétron publié par les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du Bâtiment (LCA-FFB) et Caron Marketing. Et à fin mars 2017, le taux de croissance annuel atteignait même +19,5%, soit 139.500 maisons vendues sur les douze mois écoulés.
Dans un communiqué, les constructeurs se félicitent de « la poursuite, sur les trois premiers mois de l’année 2017, de la puissante progression des ventes de maisons individuelles ».

PTZ et taux d’intérêts suffisament bas

Cette croissance est « soutenue par des conditions de crédit favorables et un prêt à taux zéro (PTZ) parfaitement calibré qui permettent aux ménages de garder un +moral immobilier+ tonique, malgré les incertitudes économiques et politiques », commentent-ils.

Après avoir enregistré une hausse de 13,7% en 2015, les ventes de maisons neuves en secteur diffus -hors lotissements réalisés par les promoteurs-, ont bondi l’an dernier de 19,5% pour s’établir à 133.600, selon la LCA-FFB. Cette reprise succédait à quatre années de recul.

Pour le président de LCA-FFB, Patrick Vandromme, cette conjoncture favorable doit inciter « le futur hôte de l’Élysée et les futurs parlementaires » à conserver « les dispositifs qui fonctionnent et porter toute l’attention sur les trop nombreux blocages, qui affectent les délais de production et renchérissent les coûts ».

Source AFP

10 Mai 2017

Ils nous ont fait confiance