• Simulation en
    moins de 3 min
    Vous avez besoin d'un prêt immobiler
    au meilleur taux ?
    Offre 100% personnalisée Offre 100%
    personnalisée
    Réponse rapide en 24h Réponse rapide
    en 24h
     
    Meilleurs taux* Meilleurs
    taux*
    Plus de 100 banques partenaires Plus de 100 banques
    partenaires
    *Voir conditions auprès de nos conseillers

Maison de vacances : Bretagne ou Côte d’Azur ?

05 Juil. 2019
Maison de vacances : Bretagne ou Côte d’Azur ?
Plus élevés en PACA, mais en plus forte progression sur la côte Atlantique, les prix de l'immobilier des résidences secondaires dépendent de leur localisation sur le littoral et de la distance de la plage.

Plutôt mer Méditerranée…

A quelques jours des premiers départs en vacances, MeilleursAgents, leader de l'estimation immobilière en ligne, a réalisé une étude détaillée portant sur les prix de l'immobilier dans les principales villes balnéaires françaises. Sur ce marché, qui pèse 10% des biens immobiliers en France, la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur) est la championne incontestée des prix immobiliers les plus élevés en bord de mer avec un prix au mètre carré qui atteint 4 694 euros en moyenne, maisons et appartements confondus, soit +1,2% sur un an.

La ville la plus chère est Saint-Jean-Cap-Ferrat où le prix moyen d'une maison est de 13 802 €/m². Elle est suivie de près par Ramatuelle (12 159 €/m²) et Saint-Tropez (9 789 €/m²). Des prix largement comparables à ceux de Paris. Toutes les villes balnéaires de cette région ne sont pas hors de prix puisqu'à Saint-Mandrier-sur-Mer, une maison coûte 3 865 €/m²en moyenne ; à Hyères, 3 884 €/m² et aux Saintes-Maries-de-la-Mer 3 271 €/m². En Languedoc-Roussillon, les villes les plus chères sont La Grande-Motte (4 377 €/m² pour une maison), Le Grau-du-Roi (3 768 €/m²) et Palavas-les-Flots (3 598 €/m²). Il y est également possible de trouver une ville à moins de 2000 euros, il s'agit de Torreilles (1 958 €/m²).

... ou océan Atlantique ?

Plus abordable avec une moyenne à 3 659 €/m², la Côte Atlantique est cependant le littoral où les prix ont le plus grimpé : +6% sur les 12 derniers mois et +11,80% en deux ans. En haut du podium, on retrouve Lège-Cap-Ferret (6 965 €/m², soit +6,3% en un an) suivi des Portes-en-Ré pour 6 235 €/m², +7,1% en un an) et d'Arcachon en troisième position (5 809 €/m², soit +4,6% sur les 12 derniers mois.) La performance de la Côte Atlantique s'explique notamment par la récente forte attractivité de l'ensemble de la région Aquitaine (Bordeaux en tête). Les trois stations les moins chères dans l'Atlantique sont Le Verdon-sur-Mer (1 948 €/m² pour une maison), Grayan-et-L'Hôpital (1 757 €/m²) et Naujac-sur-Mer (1 724 €/m²).

Plus au nord et toujours aussi recherché, le littoral breton, qui connaît un rebond depuis deux ans, bénéficie d'un bon dynamisme avec un prix moyen de 2 540 €/m² (+3,9% en un an), une progression comparable à celle enregistrée dans le secteur Manche (3,8%). Les stations les plus chères sont, par ordre décroissant, La Trinité-sur-Mer (3 854 €/m², soit +3,3% sur un an), Dinard (3 792 €/m²) qui connaît une belle évolution en un an : +5,8%, suivi de Carnac (3 696 €/m²) avec, là aussi, une nette progression +4,6% en un an.

Autre enseignement de l'étude, l'impact de la proximité de la plage (moins de 5 min à pied) est réel puisqu'il fait grimper les prix de +21% en PACA et sur la Côte Atlantique, de 14% en Bretagne et de 8% dans la Manche par rapport aux biens situés entre 15 et 30 minutes à pied de la plage.

Alexandre Lefrançois
Directeur de l'animation du réseau franchisé
Alexandre LEFRANCOIS , a toujours évolué dans l'univers de la finance et du crédit immobilier (HSBC,UCB et GE MONEY BANK en tant que responsable de secteur sur le Val d'Oise). 2014, il décide de rejoindre le Groupe ACECREDIT d'abord comme Animateur de réseau puis aujourd'hui en tant que Directeur de l'animation du réseau franchisé afin de piloter son expansion et la croissance du chiffre d'affaires.