Louer ou acheter pour ses enfants étudiants ?

A moins de cent jours des épreuves du baccalauréat, les parents des futurs bacheliers et étudiants doivent déjà anticiper l’organisation de l’après bac. Studio, chambre, résidence universitaire, location ou investissement immobilier, les solutions de logement sont nombreuses mais quelle est la plus judicieuse ?
 

Se loger pendant ses études

Depuis lundi soir 18h, les inscriptions et voeux APB (Admission Post Bac) des futurs bacheliers 2017 sont closes. Il faudra maintenant attendre au mieux début juin mais jusqu’à mi-juillet lors de la troisième phase d’admission pour connaître son affectation définitive et commencer à entamer son cursus universitaire. Cela paraît encore très loin dans le temps, d’autant qu’il faut passer au préalable par les affres du baccalauréat lui-même. Pourtant, c’est dès maintenant que les parents concernés commencent à se préoccuper de la question cruciale du logement pour son enfant étudiant.

Dès la rentrée prochaine, bon nombre de bacheliers quitteront le domicile parental pour effectuer leurs études supérieures. Localisation géographique, loyer, déménagement, rareté de l’offre dans certaines villes très demandées sont des éléments à prendre en compte. Sachant que la location d’un studio pendant un long cursus universitaire peut revenir beaucoup plus chère que l’achat du même logement, il devient tout à fait pertinent de réfléchir à un investissement immobilier pour ses enfants étudiants, surtout en ce moment alors que les taux d’intérêts des crédits immobiliers restent encore très faibles.
 

53 % des étudiants préfèrent un studio

Selon une enquête de Locservice.fr, plus de la moitié (53 %) des étudiants à la recherche d’une location veulent se loger en priorité dans un studio indépendant, dont le prix moyen de la location s’établit à 477 € par mois pour une surface de 24 m². Des loyers très fluctuants d’une ville à l’autre : moins de 350 € pour Saint-Étienne, Limoges ou Brest, plus de 600 € en région parisienne avec un pic de 800 € dans la capitale.

Bien sûr, la décision d’investissement va dépendre du lieu et de la durée des études envisagées ainsi que de la mobilité demandée au futur étudiant. Dans certaines villes, le coût d’une location pour un cursus long (5 ans) peut avoisiner la moitié du prix d’achat du même logement. Acheter devient ainsi une opération plus rentable que d »avoir recours à la location, si cela optimise et rentabilise les frais supposés être avancés pour le logement étudiant. Une société comme acecredit, courtier en crédit immobilier, est à même de conseiller les futurs acquéreurs et de trouver la meilleure stratégie à adopter en termes d’investissement.
 

22 Mar 2017

Ils nous ont fait confiance