Logement neuf : 2018, une année dans le rouge

D’après les données du ministère de la Cohésion des territoires, les ventes de logements neufs ont encore baissé en fin d’année 2018. La tendance devrait se poursuivre en 2019.

L’année 2018 ne restera pas dans les annales en ce qui concerne la performance du marché de l’immobilier résidentiel neuf. Les ministères de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires viennent de publier leurs habituelles statistiques pour mesurer le dynamisme du secteur sur la période de septembre à décembre 2018, et quasiment tous les indicateurs affichent des résultats négatifs. Le dernier trimestre a vu, entre autres, les autorisations de logements perdre 1,3% par rapport aux trois mois précédents. Seule bonne nouvelle : les logements individuels poursuivent leur progression, en enregistrant une hausse de 4,8%.

Une fin d’année décevante

L’analyse des chiffres montre que les ventes de logements neufs ont reculé de 3,1 % au quatrième trimestre 2018 par rapport au quatrième trimestre 2017, avec 34.100 logements réservés. Et les mises en vente ne font pas mieux : avec 25.800 appartements et maisons, elles sont « très en dessous » du niveau du quatrième trimestre 2017, précise le ministère. Elles chutent de 16,7%. Autre indicateur symptomatique du climat actuel : au mois de décembre 2018, le taux d’annulation moyen des logements individuels autorisés sur les 3 derniers mois était de 11,4%, un chiffre plus élevé qu’au début de l’année 2018, où il était de 10,7% au mois de janvier.

Une exception à ces résultats maussades, le marché des appartements de plus de trois pièces dont les mises en vente (+ 4% au quatrième trimestre 2018 par rapport au quatrième trimestre 2017) ainsi que les réservations (+4,3%) augmentent en 2018 par rapport à 2017.

Au total, pour l’ensemble de l’année 2018, 128.000 logements neufs ont été réservés, soit 1,9% de moins qu’en 2017. Ce repli est nettement plus prononcé dans l’individuel (- 10,1%) que dans le collectif (- 1,2%). Toutefois, nuance le ministère, « le volume de logements vendus reste supérieur à celui observé en 2015 et 2016 ».

Petite hausse de prix

Le prix de vente moyen d’un logement neuf est en hausse dans le collectif (+3%) et un peu moins pour l’individuel (+0,6%). Au quatrième trimestre 2018, le prix de vente moyen au mètre carré d’un appartement a augmenté de 3,2% sur un an : un appartement se vendait en moyenne 4.125 euros le mètre carré en fin d’année dernière. Une maison individuelle coûtait en moyenne 273.000 euros, soit une augmentation de 0,9% par rapport à la même période de 2017.

Olivier Eluère, économiste spécialiste de l’immobilier au Crédit Agricole prédit dans le journal Les Echos « un repli des transactions de 6% pour l’ensemble de 2019 et une décélération de la hausse des prix vers +2% ».

21 Fév 2019

Ils nous ont fait confiance