212 000 euros, 4.9 pièces, 112 m² : le profil type de la maison en France

Vivre dans une maison, c’est le rêve d’une vie pour 78% des Français. Bon nombre d’entre eux y parviennent puisque le pays compte 19,7 millions de maisons, selon le site d’estimation immobilière MeilleursAgents, qui s’est attaché à en dresser le portrait-robot.

Cinq pièces, un jardin, dans une ville moyenne

En France métropolitaine, il existe 19,7 millions de logement individuels, soit 56% des résidences principales. Et, leurs heureux propriétaires en sont convaincus, habiter dans une maison comporte quelques avantages ! En effet, les maisons offrent une surface à vivre qui est en moyenne près du double de celles des appartements, à savoir 112,2 m² environ, soit un peu moins de cinq pièces pour un prix moyen de 1.894 €/m². La grande majorité bénéficie aussi d’un jardin (95,2%) et d’un parking privatif (85,2%). Parmi les équipements plus rares, seuls 10% des logements individuels disposent d’une piscine et 11,9% d’une véranda : des petit plus qui agrémentent le quotidien des Français et font de la maison un habitat idéal.

Les maisons offrent une réalité différente en fonction des régions. Par exemple, les dimensions des logements varient légèrement selon l’endroit où l’on se trouve en France : de 5,2 pièces en Alsace à 4,4 en Corse. Dans l’imaginaire collectif, habiter une maison signifie souvent vivre à la campagne. Plutôt vrai, indique MeilleursAgents, puisque 75% des maisons sont précisément situées dans des agglomérations de moins de 100 000 habitants. Cependant, il n’en demeure pas moins que dans certaines grandes villes, un quart des logements (ou plus) sont des maisons, comme au Mans (43% des logements), à Amiens (38%), à Nîmes (30%) et même à Bordeaux (24%)… comparativement Paris en compte seulement 1%. 

Des comparaisons difficiles

À la ville et encore plus à la campagne, les maisons peuvent se différencier entre elles par de nombreux aspects. « Estimer une maison est plus difficile qu’estimer un appartement, car il est plus compliqué de trouver une maison semblable à la sienne à proximité, et même sur le marché. » analyse Thomas Lefebvre, Directeur Scientifique chez MeilleursAgents. « En effet, les maisons se caractérisent par des surfaces très disparates, des besoins de rénovation plus ou moins grands, la taille et la constructibilité du terrain, la présence de bâtiments annexes, d’une piscine, etc. »

Toutes ces singularités jouent sur l’estimation de la maison, au-delà du prix immobilier qui varie aussi considérablement en fonction de sa localisation : le prix d’une maison varie du simple au double entre la Basse-Normandie (1 542€/m² en moyenne) et l’Île-de-France (3 294€/m²). L’écart est au maximum entre les 469€/m² à Tréveray (Meuse) et les 13.610 €/m² à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes), soit un coût au m² 29 fois plus élevé !

28 Fév 2019

Ils nous ont fait confiance