Logement : l’APL accession sauvée jusqu’à fin 2015

C’est une excellente nouvelle ! Il était fortement question que l’Aide personnelle au logement réservée aux accédants à la propriété (APL accession) soit réaménagée. Il n’en sera rien… Elle ne le sera pas l’an prochain comme prévu. Un amendement stipulant ce non réaménagement a été adopté par les députés. La modification de ce dispositif est donc ainsi reportée d’un an. Elle ne devrait entrer en vigueur qu’en 2016.

L’article 52 du projet de budget devait en effet modifier fortement l’APL accession. Initialement donc, et ce à compter de 2015, l’APL ne devait être accordée qu’aux ménages candidats à l’accession à la propriété, enregistrant une baisse de revenus de plus de 30 %. Cet aménagement restrictif devait contribuer au financement du PTZ+, une autre aide à la primo-accession, cette dernière améliorée depuis le 1er octobre 2014.

Dans sa forme actuelle, non aménagée, l’APL est d’un grand secours pour les ménages aux revenus modestes, car elle vient réduire leur mensualité de crédit.


Le réaménagement de l’APL accession
, s’il n’avait pas été finalement reporté, aurait fortement freiné les ménages modestes dans leur projet d’acquisition d’un bien immobilier.

Si l’on en croit des projections calculées sur le nombre de projets immobiliers ayant aboutis et ayant bénéficié de l’APL accession en 2014, on peut estimer que cet article 52 adopté aurait généré environ sur l’année à venir 30.000 projets immobiliers non finançables.

En conséquence et en prévision de la mise en vigueur de ces aménagements en 2016, Les familles aux revenus modestes, souhaitant acquérir un bien immobilier, devraient se lancer dans la concrétisation de leur projet avant 2016. Le maintien de l’APL accession jusqu’à fin 2015 et une faiblesse historique des taux d’intérêt sont autant de raisons positives pour se décider à acheter… 

13 Nov 2014

Ils nous ont fait confiance