L’immobilier de luxe à l’abri de la crise sanitaire

L'immobilier de luxe résiste à la crise

Le confinement aurait-il permis aux porteurs de projet immobilier de faire maturer leurs envies ? Malgré trois mois d’arrêt total de l’activité immobilière, le réseau Sotheby’s International Realty France constate un bond des transactions de +35 % entre 2019 et 2020. C’est l’immobilier de prestige qui semble être le grand gagnant de cette ruée vers la pierre !

+10 % sur les transactions immobilières de luxe

En 2020, le réseau Sotheby’s International Realty France – Monaco a enregistré plus de 700 ventes immobilières de prestige, soit +10 % par rapport à 2019. Cette tendance s’explique de manière paradoxale par les confinements imposés dans le cadre de la crise sanitaire. Les acheteurs ont en effet ressenti le besoin de déménager dans un bien plus spacieux, voire de s’offrir une résidence secondaire. D’autres ont migré des grandes agglomérations vers des villes plus calmes.

Quels enseignements en tirer pour 2021 ?

Sotheby’s International Realty France prévoit l’ouverture de 7 à 10 agences immobilières en 2021. Et pour cause, le réseau constate un fort dynamisme du marché immobilier de luxe dans toutes les régions de France malgré la crise économique. Le succès grandissant des biens de prestige se fait sentir en Provence comme à la montagne (Méribel, Courchevel, etc .) en passant par les stations balnéaires de renom comme Biarritz, Dinard ou La Baule. Le retour des acheteurs étrangers pour le marché parisien pourrait venir conforter cette tendance en 2021.

Les conditions d’emprunt, déterminantes dans le succès de l’immobilier de prestige

Si la tendance baissière des taux de crédit immobilier est largement généralisée, elle prend une importance accrue pour les meilleurs profils d’emprunteurs. En effet, ceux dont le niveau de revenu est le plus élevé et qui présentent un apport personnel important, sont largement favorisés. Les banques leur accordent facilement un crédit immobilier avec des taux pouvant atteindre 0,67 % sur 15 ans, 0,80% sur 20 ans et 1% sur 25 ans selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Au global, les dossiers des emprunteurs aisés ont connu une diminution du taux de crédit immobilier de -0,04 point en janvier, notamment pour les prêts sur 15 à 20 ans. Le profil emprunteur joue donc un rôle primordial pour l’octroi d’un crédit à très bas taux.

21 Fév 2021

Ils nous ont fait confiance