Les Français satisfaits de leur agent immobilier

Le 3ème Baromètre OpinionSystem / IFOP de la satisfaction client dans l’immobilier met en avant la satisfaction client vis-à-vis des professionnels du secteur. Avec une note globale de 7,1 sur 10, les agents immobiliers voient leur cote augmenter en 2018. Vitrine et internet sont des atouts à valoriser.

Comme tous les autres secteurs de l’économie, le marché de la pierre n’échappe pas à la digitalisation contraignant les agences immobilières à s’adapter pour rester compétitives sur un marché de plus en plus concurrentiel. Face à la montée en puissance de mandataires pratiquant des commissions réduites, de nouveaux entrants 100% en ligne ou encore des velléités des particuliers à pratiquer la vente en direct, elles sont nombreuses à vouloir valoriser leur qualité de service et démontrer leur valeur ajoutée en travaillant notamment l’accueil général, la compétence des interlocuteurs, l’accompagnement et le suivi tout au long du projet.

Un besoin de proximité

Une démarche qui semble globalement payante selon le 3ème baromètre annuel de la satisfaction client dans l’immobilier réalisé par Opinion System et l’IFOP puisque les Français leur ont accordé une note globale de 7,1 sur 10, d’après la dernière enquête Opinion System, menée en octobre et novembre derniers auprès d’un échantillon de 1 005 personnes.

La proximité tient tout particulièrement une place prépondérante dans la relation entre les ménages et les professionnels de l’immobilier. Les Français sont ainsi 43% à privilégier des agences indépendantes ou locales plutôt que des grandes enseignes. Pour 88% des sondés, l’efficacité et la qualité de service sont bien plus importantes que la ‘’marque ». Raison de plus pour soigner l’affichage des biens dans les vitrines. « Avant de faire une acquisition, un acheteur se déplace, étudie le territoire et regarde les biens en vente dans les vitrines des agences », explique Jean-David Lépineux, fondateur d’Opinion System.

L’apport nécessaire du digital

Fait particulièrement marquant, le Baromètre témoigne plus que jamais de la transition numérique du secteur. Pour preuve, 90% des projets immobiliers concrétisés débutent aujourd’hui sur le web. Internet reste en effet un bon outil pour se faire une première idée du marché, pour un vendeur comme pour un acheteur.

L’étude indique en outre que les avis clients s’imposent progressivement comme un critère déterminant lorsqu’un vendeur doit choisir son agence. 24% des sondés ayant mené un projet immobilier dans les cinq dernières années déclarent y avoir eu recours. Un résultat en progression de six points par rapport à 2017. Et ce réflexe est deux fois plus important chez les 25/34 ans (30%) que chez les plus de 65 ans (15%). « On peut donc imaginer que, d’ici deux ou trois ans, presque un Français sur deux consultera ces avis », avance Jean-David Lépineux. Les opinions partagées par les internautes sont par ailleurs un gage de transparence (pour 99% des clients) et permettent d’établir un lien de confiance supplémentaire (98%).

18 Jan 2019

Ils nous ont fait confiance