Le prêt immobilier, vrai soutien du crédit en août 2014

Le crédit immobilier est en bien meilleure forme que le crédit à la consommation.

Selon la Banque de France, en août 2014, l’encours des prêts immobiliers a augmenté de 3% sur un an, à 828 milliards d’euros, alors que le total des crédits de trésorerie a baissé de 0,2%, à 143 milliards d’euros. En aout, 9,3 milliards de prêts à l’habitat ont été souscrits, seulement 3,8 milliards pour le crédit à la consommation.

Les courbes divergentes du crédit immobilier et du crédit conso s’expliquent en partie par les évolutions différentes des taux d’intérêt sur ces 2 marchés.

« Le taux d’intérêt moyen des crédits nouveaux à l’habitat baisse, tant pour les crédits à long terme à taux fixe que pour les crédits à court terme ou à taux variable ; il augmente pour les crédits à la consommation et les découverts », précise ainsi la Banque de France.


Le taux moyen d’un crédit immobilier
d’une durée égale ou supérieure à 1 an recule de 2,96% à 2,90%. Le taux moyen d’un prêt à court terme ou à taux variable passe lui de 2,67% à 2,63%. Inversement, les prêts amortissables voient leur taux augmenter de 0,09 point à 5,41%, les découverts enregistrant une hausse spectaculaire de 0,25 point, à 7,69%.

6 Oct 2014

Ils nous ont fait confiance