L’inflation, toujours supérieure au taux d’intérêt immobilier

Toutes durées confondues, dans le neuf comme dans l’ancien, les taux des prêts habitation ont atteint 1,44% (hors assurance) en novembre, une petite progression après plusieurs mois de stagnation, note la dernière édition de l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

Le mois dernier, cette moyenne était de 1,43% toutes durées confondues (1,22% sur 15 ans, 1,40 sur 20 ans et 1,63% sur 25 ans). «Les taux des crédits immobiliers qui étaient stables depuis juin dernier se relèvent donc, légèrement encore», résume l’observatoire. Une hausse certes très légère d’un mois sur l’autre mais qui intervient pour la première fois depuis plusieurs mois. Après être redescendus en début d’année, les taux étaient en effet stables depuis juin.

S’enrichir en empruntant ?

Cependant, pour nuancer et remettre en perspective ces chiffres, l’Observatoire Crédit Logement/CSA précise tout de même qu’avec « une inflation à 1,9% en novembre, les taux d’intérêt réels restent négatifs depuis 6 mois, confirmant une situation inédite depuis 1974« . La hausse des prix a, en fait, un peu ralenti en France en novembre à 1,9%, mais, après une franche accélération cet été, elle reste nettement supérieure au niveau moyen du taux des crédits immobiliers. Théoriquement, cela revient à dire qu’il est possible de gagner du pouvoir d’achat en s’endettant pour un achat immobilier. Néanmoins, les chiffres de l’observatoire s’entendent bruts et ne comprennent par exemple pas l’assurance des prêts, systématiquement demandée par l’organisme créancier.

Des durées d’emprunt (trop) longues

Dans le détail, les taux moyens se sont établis le mois dernier à 1,50% pour l’accession dans le neuf et 1,46% dans l’ancien : dans les deux cas, des progressions par rapport à octobre. L’Observatoire Crédit Logement/CSA porte une attention toute particulière sur la durée moyenne des crédits immobiliers, qui a repris sa progression après une pause bienvenue le mois précédent. Elle atteint désormais 227 mois en novembre (soit 18,9 ans), contre 225 mois en octobre.« Depuis le début de 2014, les durées des prêts bancaires ont augmenté de 20 mois : soit de 5 mois au cours de l’année 2017 et même de 8 mois depuis le début 2018». Pour mémoire, début 2014, la durée des prêts était de 205,1 mois, soit 17,1 ans.

6 Déc 2018

Ils nous ont fait confiance