L’agent immobilier est-il encore indispensable ?

Oui et non, la réponse n’est pas vraiment pas tranchée auprès des propriétaires qui vendent leur appartement ou leur maison. Ainsi, 53% ont une bonne image des agences quand 47% en ont une mauvaise, selon un sondage OpinionWay pour MeilleursAgents diffusé début octobre. La question de la valeur ajoutée est primordiale.
 

Pour plus de la moitié des personnes interrogées, la vente de leur bien immobilier est source d’inquiétude, principalement liée au prix et aux délais de vente :  « La question du prix est l’inquiétude n°1 des Français et souligne un besoin de réassurance et d’information pour les particuliers vendeurs.» déclare Sébastien de Lafond, Président et cofondateur de MeilleursAgents. Pour un Français sur deux, l’agent immobilier reste toujours le référent majeur et le principal canal pour vendre un bien en France (75% ont fait appel à une agence immobilière).

Chers frais d’agence

Néanmoins, la tentation de vendre entre particuliers existe et concerne plus de la moitié des particuliers vendeurs interrogés. Celle-ci augmente tout particulièrement chez les moins de 35 ans (68%). Les principales motivations sont certes l’économie des frais d’agence (pour 57%). En effet, les honoraires des agences s’élèvent en moyenne à environ 4,8% du prix de vente (selon les données de Galian, principale caisse de garantie pour les professionnels de l’immobilier, citées par la Fnaim dans Le Monde).

Le manque de confiance envers les agences (pour 23%) et la rapidité de vente (pour 22%) semblent aussi être des critères discriminants. « Aujourd’hui, les ventes entre particuliers résistent. La raison économique précède ce choix mais ce n’est pas la seule motivation. D’autres causes sont à chercher dans le rôle de l’agent immobilier. Il est clairement temps d’adopter des solutions innovantes pour améliorer la visibilité des agents immobiliers en France et de démontrer leur valeur ajoutée. », rajoute Sébastien de Lafond.

La certitude de travailler avec un pro

Le sondage met en avant les attentes des vendeurs vis-à-vis des professionnels. 86% des propriétaires attendent d’un agent immobilier qu’il sache ce que veulent les acheteurs. Viennent ensuite l’organisation des visites (85%), la vérification de la solvabilité des acheteurs (79%), l’évaluation du prix du bien (76%) ou la faculté de trouver des acheteurs rapidement (75%).

Au final, 62% des sondés indiquent que leur bien a finalement été vendu via une agence, contre 34% qui ont réalisé une opération entre particuliers (et 4% par un autre moyen).

15 Oct 2018

Ils nous ont fait confiance