• Simulation en
    moins de 3 min
    Vous avez besoin d'un prêt immobiler
    au meilleur taux ?
    Offre 100% personnalisée Offre 100%
    personnalisée
    Réponse rapide en 24h Réponse rapide
    en 24h
     
    Meilleurs taux* Meilleurs
    taux*
    Plus de 100 banques partenaires Plus de 100 banques
    partenaires
    *Voir conditions auprès de nos conseillers

Jusqu'à quel âge peut-on investir dans l’immobilier ?

06 Mars 2020
Jusqu'à quel âge peut-on investir dans l’immobilier ?
Il est communément admis qu'investir dans l'immobilier est un excellent moyen de préparer sa retraite. Mais cela signifie-t-il qu'il existe un « âge limite » au-delà duquel il ne serait plus pertinent ou autorisé de miser sur l'immobilier locatif ? Nos réponses.

On achète de plus en plus jeune

Avec le niveau plancher atteint pour les taux du crédit immobilier, on achète de plus en plus jeune. L'âge moyen de la première acquisition s'est en effet abaissé à 32 ans d'après les Notaires de France.

Mais achète-t-on aussi de plus en plus vieux ?

Seulement 17% des crédits immobiliers sont accordés à des personnes de plus de 50 ans comme l'explique Cédric Decoeur dans l'émission Good Morning Business sur BFMTV, et ce chiffre chute à 4% pour les plus de 60 ans.

Pour quelle raison ?

La baisse des revenus à l'heure de la retraite n'aide pas vis-à-vis des établissements prêteurs, mais les seniors disposent par ailleurs d'un meilleur apport personnel et de ressources stables et récurrentes qui sont de nature à les rassurer.

Tout cela leur permet d'emprunter sur une durée plus courte… Mais un blocage se situe du côté de l'assurance emprunteur.

Le poids de l'assurance emprunteur

Avec l'âge, les risques liés à la santé se renforcent et cette donnée est prise en compte pour le calcul des cotisations de l'assurance de prêt. Le coût du financement peut ainsi s'envoler et décourager les seniors à investir dans l'immobilier.

Boursorama évoque un taux d'assurance pour un crédit immobilier sur 10 ans de 0,40 à 0,60% à l'âge 50 ans, et ces chiffres doublent après la soixantaine ! Et ils peuvent atteindre 1,80% à 70 ans… Il n'existe donc pas d'âge limite, mais ce sont les acquéreurs qui se fixent une barrière en fonction de la rentabilité qu'ils peuvent espérer, compte tenu de la variable que constitue le coût du financement.

Des alternatives pour acheter après 60 ans

On dit toujours que le plus tôt est le mieux pour se constituer un patrimoine immobilier ! Mais il existe néanmoins des alternatives pour les seniors qui souhaitent financer un achat immobilier, comme le nantissement ou l'hypothèque sur une maison.

À l'âge de la retraite, la pierre papier possède aussi des avantages pour profiter de la rentabilité de l'immobilier sans l'inconvénient d'une assurance de prêt coûteuse.