Investissement : les affaires à saisir le long du tramway T2

Le long du tramway T2, qui relie le nord et le sud des Hauts-de-Seine, est un bon indicateur des prix de l’immobilier. Sur la ligne T2, les prix vont même jusqu’à doubler !

Le tramway T2, la ligne la plus chic de France

Les prix sont très élevés autour de la ligne du tramway T2. La ligne créée en 1997 entre La Défense et Val-d’Issy a été prolongée à deux reprises. Aujourd’hui, le tramway T2 traverse le département des Hauts-de-Seine, compte 24 stations et s’étend sur 17,9 km. « De toutes les lignes de tramway existantes, c’est celle dont l’écart de prix entre deux stations est le plus élevé, avec 5 381 euros le mètre carré », indique Thomas Lefebvre, directeur scientifique chez Meilleurs Agents. Les prix vont du simple ou double et s’échelonnent, allant de 4 313 euros en moyenne à 9 692 euros le mètre carré, selon le baromètre de Meilleurs Agents. Ainsi, du nord jusqu’à la 5e station « Charlebourg » à La Garenne-Colombes, on observe déjà un écart de prix avec une moyenne de 7 444 euros le mètre carré contre 7 296 euros pour le département. Des prix relativement élevés qui continuent de grimper tout au long de la ligne T2 jusqu’à son terminus. En effet, le département attire de nombreuses familles de cadres supérieurs qui s’y installent pour le cadre de vie proche de la nature avec les bords de Seine, mais pas seulement. En effet, le secteur géographique est aussi attractif pour cette population à fort pouvoir d’achat qui peut se rendre dans les grands bassins d’emplois desservis comme Issy ou La Défense. Cette zone, baptisée le croissant ouest, recense en effet 20 % de la surface de bureaux de la région Île-de-France.

10 % de moins à 10 minutes du Tramway de Saint-Cloud 

Pour les ménages installés dans des maisons en haut de la commune, proches de la gare SNCF, la présence du T2 sur les prix est transparente, explique Nicolas Pettex, directeur général du groupe Daniel Féau. En revanche, les appartements et les petites surfaces sont beaucoup plus impactés. L’impact du T2 est réel pour les appartements mis en location et situés dans le bas de Saint-Cloud où passe le tramway, car dans cette zone la baisse est de -10 % à plus de 10 minutes de la ligne, et de -5 % à plus de 5 minutes, souligne Antoine Harmel, directeur de Montretout Immobilier. Un constat identique pour la plupart des villes qui se situent sur le tracé du T2. C’est le cas de Puteaux, Suresnes, ou encore Sèvres où les petites surfaces en location proche du T2 sont concernées par la ligne alors qu’en haut les maisons proches de la gare, le sont moins. Quant à Issy-les-Moulineaux, c’est la distance du métro qui compte et non le T2, indique l’agence immobilière Orpi.

L’impact du T2 sur des logements plus abordables

À Colombes, à l’autre bout de la ligne, c’est l’inverse : plus les prix sont bas, plus l’impact du tramway est réel. La commune qui présente une offre importante de maisons à des prix relativement attractifs constitue un marché de report pour des ménages en location, explique Sergio Da Silva, agent chez Les Agents immobiliers. Ici, la proximité avec les transports et le T2 est un vrai plus. L’arrivée de la connexion du T1 à la station du parc de Lagravère devrait encore modifier la donne. « Les prix ont déjà augmenté de 5 % cette année », ajoute le professionnel.

21 Nov 2022

Ils nous ont fait confiance