Immobilier : l’envie d’acheter est toujours là

Réalisée sur un panel de plus de 1200 futurs acquéreurs ayant un projet d’achat dans l’année, l’étude de l’Observatoire du Moral Immobilier tout juste publiée par le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com fait état depuis le début de l’année d’un fort enthousiasme de la part des futurs acquéreurs.

Une analyse fine permet de mettre en évidence la place importante des acquéreurs de la génération Millennials (soit les acquéreurs de moins de 35 ans) dans cette dynamique de marché. Ils représentent 40% des acquéreurs immobiliers. Lucides et optimistes, ils privilégient les outils numériques (smartphone en tête) mais recherchent également les avis et conseils des professionnels de l’immobilier.

Une demande trop forte ?

L’année 2018 commence par un niveau record d’intentions d’achat avec 3,5 millions d’acheteurs, soit 500 000 candidats à l’accession immobilière de plus qu’il y a un an. Le nombre de vendeurs reste, quant à lui, stable à 2 millions d’intentionnistes. Ces chiffres mettent en évidence que la demande en forte progression entraîne un déséquilibre croissant entre l’offre et la demande.

« Nous retrouvons ainsi un ratio proche de deux acheteurs pour un vendeur. Pourtant, le spectre d’une remontée des prix n’est envisagé que par un bon tiers des candidats à l’accession immobilière tandis que 54% s’attendent plutôt à une stabilisation.» remarque Stéphanie Pécault, Responsable des Etudes chez Logic-Immo.com. La hausse des prix est donc une hypothèse envisagée mais pas généralisée dans la perception des acheteurs immobiliers.

Profiter des taux attractifs actuels

Malgré ce déséquilibre entre l’offre et la demande, l’optimisme des acquéreurs immobiliers n’est en rien affecté : 75% pensent que c’est encore le moment d’acheter. La principale raison évoquée par ces propriétaires potentiels relève directement de l‘attractivité des taux. Ainsi, 78% des futurs acquéreurs interrogés par Logic-Immo.com s’accordent sur le fait que les taux sont attractifs. Et ils se sont encore, assurément ! Un bon dossier peut prétendre obtenir un taux (hors assurance) de 1.40 % sur 15 ans ou 1.55% sur 20 ans (source acecredit.fr).

Un autre facteur – et c’est une nouveauté – est venu lui aussi conforter cette envie de « passer à l’acte » : le constat d’une amélioration de sa situation financière au cours des six derniers mois pour 29% des acquéreurs. Même si elle demeure minoritaire, une part croissante des acquéreurs immobiliers exprime une évolution positive de ses revenus, mais également un ressenti enthousiaste face à l’évolution des perspectives économiques futures. Jusqu’à 21% des candidats à l’achat immobilier pensent que le niveau de vie en France va dans l’ensemble s’améliorer, alors qu’ils n’étaient que 9% à peine un an plus tôt !

Les acquéreurs n’ont jamais été aussi nombreux à prévoir une embellie du contexte économique. « Le moral des acquéreurs est au beau fixe. 2018 s’annonce comme une très bonne année pour le marché immobilier, porté par des taux bas et un contexte économique perçu comme plus favorable par les candidats à l’accession. Mais en regardant dans le détail, il s’avère que l’optimisme est surtout porté par les acquéreurs de moins de 35 ans, ce que l’on appelle, la génération Millennials. » constate Stéphanie Pécault qui note également pour cette population une nette préférence pour le neuf et en appartement.

5 Avr 2018

Ils nous ont fait confiance