Immobilier : acheter est un engagement aussi fort que le mariage

Mariage, achat immobilier et signature d’un CDI : c’est, dans l’ordre, le trio gagnant des actes les plus engageants pour les Français selon un sondage réalisé par Le Figaro Immo et l’Ifop.

Pour plus d’une personne sur trois (34%), acheter son logement est donc vécu comme un engagement de taille, presque aussi fort que le mariage (38 %) et plus important que l’obtention d’un CDI (29%). Dès lors, il suscite chez les Français plusieurs questions.

Une décision engageante pendant 20 ans

Ce sentiment fort d’engagement impactant est dû à la durée du crédit : la durée moyenne de l’endettement initial engage les Français en moyenne sur plus de 18 ans (223 mois en septembre 2018 selon l’observatoire Crédit Logement/CSA). Elle est donc supérieure à la durée moyenne des mariages, soit une moyenne de 15 ans entre le mariage et le divorce d’après les statistiques du ministère de la Justice.

Les démarches longues et difficiles liées à ce lourd investissement (de la recherche du bien aux étapes administratives en passant par l’obtention du crédit) viennent encore renforcer cette perception d’effectuer un acte extrêmement impliquant. Malgré cela, plus de six personnes interrogées sur dix (62%) se déclarent sereines.

Donc très réfléchie

Avant de se lancer dans une recherche, les Français sondés se penchent en premier lieu sur la question financière : 44% d’entre eux entreprendront une démarche immobilière une fois seulement qu’ils auront connaissance du budget qu’ils pourront dépenser.

La découverte d’une annonce arrive en deuxième position (34%) devant la maîtrise des différentes étapes du processus de vente (22%). D’ailleurs, pour 67% des Français, un bon achat est un achat qui correspond au budget initial. La rapidité pour réaliser l’achat n’est citée que par 14% des Français.

L’importance des montants en jeu et de l’investissement affectif qui va de pair avec un achat immobilier rend les Français friands de conseils et d’accompagnement. Ils font confiance à parts quasi égales aux agences physiques (47%) et à internet (48%). A noter que le réseau fonctionne aussi : 16% comptent sur leur entourage et le bouche à oreille. Les acheteurs sont particulièrement attentifs aux photos du logement (59%), à l’emplacement du bien (commerces, écoles…) (55%) et au diagnostic énergétique (45%).

27 Oct 2018

Ils nous ont fait confiance