Le digital, partenaire indispensable dans l’immobilier

Selon l’enquête réalisée par Médiamétrie/NetRatings, à l’occasion du Forum de la FF2I (Fédération française de l’Internet immobilier) en juin dernier et rapportée par le Figaro Immobilier, 23,2 millions de Français consultent des sites ou des applications immobilières chaque mois et ce, quel que soit le mode de consultation (ordinateur, mobile, tablette…) ;  soit plus d’un Français sur trois, une proportion bien loin d’être négligeable.

Internet, point de départ

Les futurs acquéreurs en sont évidemment les principaux utilisateurs mais pas seulement ! De nombreux Français en veille ou qui désirent s’inspirer des intérieurs ou encore tout simplement rêver consultent régulièrement les sites de petites annonces. Et qui sait ? Pour passer à l’acte un jour. L’engouement des Français pour l’immobilier ne se dément pas. La preuve en chiffres : les visites sur les sites immobiliers en progression de 13 % en l’espace d’un an et le record de 968.000 transactions réalisées dans l’ancien en 2017 (950.000 selon les récentes projections des notaires pour 2018).

Etre présent sur le marché immobilier via des outils digitaux est donc devenu vital pour les professionnels lorsque l’on sait que 95 % des projets immobiliers débutent par une visite sur Internet. « Nous nous sommes tous trompés et moi le premier en pensant que le parcours en ligne réduirait la part de marché des professionnels », admet Hervé Parent, Fondateur du salon RENT- Real Estate & New Technologies (salon des nouvelles technologies pour les professionnels de l’immobilier). « C’est le contraire qui s’est passé et d’ailleurs bon nombre de start-up françaises à succès proposent leurs services aux professionnels comme Habiteo ou Meero. ».

Peuvent mieux faire

Interrogés pour savoir si les agents immobiliers ont suffisamment recours aux outils digitaux, les Français répondent non à 54%. C’est le résultat d’un sondage réalisé par OpinionWay commandé par le site d’annonces immobilières Meilleursagents. Effectivement, « un tiers des agents immobiliers est encore réticent à prendre le tournant numérique », constate Sébastien de Lafond, cofondateur de Meilleursagents. « Ceux-là risquent de perdre des parts de marché. Car, pour séduire le plus de particuliers, il est indispensable d’être présent sur Internet.».

Plus des trois quarts (76%) des personnes interrogées par OpinionWay déclarent que leur première démarche est la recherche d’informations sur les prix sur Internet. Les portails de petites annonces sont plébiscités avec un accès de plus en plus mobile. Ce mode de diffusion est le plus utilisé le matin entre 6 heures et 9 heures dans la catégorie «immobilier» et le soir entre 18 heures et 21 heures, alors que l’ordinateur revient en tête le reste du temps.

31 Oct 2018

Ils nous ont fait confiance