• Simulation en
    moins de 3 min
    Vous avez besoin d'un prêt immobiler
    au meilleur taux ?
    Offre 100% personnalisée Offre 100%
    personnalisée
    Réponse rapide en 24h Réponse rapide
    en 24h
     
    Meilleurs taux* Meilleurs
    taux*
    Plus de 100 banques partenaires Plus de 100 banques
    partenaires
    *Voir conditions auprès de nos conseillers

En Europe comme en France, le crédit immobilier se porte bien

19 Mai 2018
En Europe comme en France, le crédit immobilier se porte bien
L'appétence pour le crédit immobilier n'est pas une spécificité française en Europe. Selon une étude publiée par le Crédit Foncier portant sur les 28 pays de l'Union européenne (UE),  les encours de crédits immobiliers souscrits par les ménages ont ainsi progressé de 4,3 % sur un an (et même 13 % sur les 5 dernières années) pour atteindre près de 6.400 milliards d'euros à la fin de l'année dernière.

Ce montant représente 87 % des crédits souscrits par les ménages (les 13 % restants étaient constitués de crédits à la consommation), soit 42 000 euros en moyenne par ménage propriétaire en Europe. Au 8ème rang, la France fait partie des bons élèves, notamment grâce à des taux d'intérêt de crédit très bas.

L'Europe répartie en quatre ensembles

Les ménages sont les plus endettés sont en Europe du Nord (Danemark, Finlande, Irlande, Royaume-Uni et Suède, soit 18 % de la population européenne). En effet, l'encours moyen par ménage propriétaire s'élève à 81 800 euros, soit deux fois la moyenne européenne. Il s'explique notamment par le dynamisme des marchés, des durées de crédit plus longues, un recours au crédit in fine, une fiscalité et des traditions culturelles plus favorables par rapport au crédit.

Beaucoup plus proches de la moyenne, les pays de l'Europe du Centre-ouest (Allemagne, Autriche, Belgique, France, Luxembourg et Pays-Bas, soit 37 % de la population) représentent 46 % des encours de crédits immobiliers de l'Union européenne. L'encours moyen par ménage propriétaire y est de 56 800 euros.

Au Sud (Chypre, Espagne, Grèce, Italie, Malte et Portugal), les ménages sont globalement moins endettés : l'encours moyen par ménage propriétaire s'élève à 26 900 euros, un niveau qui s'explique en particulier par les conséquences de la dernière crise économique.

Enfin en Europe de l'Est (Bulgarie, Croatie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Slovaquie et Slovénie), les ménages sont très peu endettés en montant (6 600 euros par ménage propriétaire) comme en nombre (8 % des ménages seulement ont un prêt ou une hypothèque en cours). Les prix immobiliers y sont également inférieurs.

La France, troisième marché du crédit immobilier en Europe

Les évolutions sont donc très disparates d'un pays à l'autre mais en France, la montée en puissance est claire. Le stock de crédit y a augmenté de 6 %, plus rapidement qu'en Allemagne et au Royaume-Uni (tous les deux à +4 %), les deux autres principaux marchés immobiliers en Europe.

Avec un niveau proche de celui de son voisin allemand, la France (encours par ménage propriétaire égal à 51 700 euros) se situe au huitième rang européen. Les encours de crédits immobiliers y représentent 67 % du revenu disponible brut des ménages, proportion quasi-identique à la moyenne européenne (68 %), et bien en-deçà de certains pays comme le Danemark (202 %) ou les Pays-Bas (139 %). Le montant des encours correspond à 13 % du patrimoine non financier des ménages, soit une proportion assez nettement inférieure à la moyenne européenne (17 %).

Ce n'est pas une surprise car depuis plus d'un an maintenant, en raison de la forte concurrence entre les banques, la France se distingue par des taux d'emprunt les plus attractifs par rapport à ceux pratiqués dans beaucoup d'autres pays d'Europe : 1,56 % au 2nd semestre 2017, à comparer à 1,83 % en Allemagne, 1,92 % en Espagne, 2,05 % au Royaume-Uni et 2,42 % aux Pays-Bas.

Alexandre Lefrançois
Directeur de l'animation du réseau franchisé
Alexandre LEFRANCOIS , a toujours évolué dans l'univers de la finance et du crédit immobilier (HSBC,UCB et GE MONEY BANK en tant que responsable de secteur sur le Val d'Oise). 2014, il décide de rejoindre le Groupe ACECREDIT d'abord comme Animateur de réseau puis aujourd'hui en tant que Directeur de l'animation du réseau franchisé afin de piloter son expansion et la croissance du chiffre d'affaires.