Crédit immobilier : une capacité d’emprunt en hausse de 17% depuis 2012

Une des conséquences mécaniques de la chute des taux de crédit immobilier est l’augmentation sensible du pouvoir d’achat des emprunteurs. Il aurait ainsi progressé de 17% entre janvier 2012 et décembre 2014.

Les taux des crédits immobiliers ont poursuivi leur baisse en novembre 2014. Selon Ace Crédit, ils seraient même début décembre en moyenne de 1.90% sur 10 ans, 2,20% sur 15 ans, 2,40% sur 20 ans et 2,83% sur 25 ans.

La principale conséquence de cette faiblesse des taux pour les emprunteurs est l’amélioration sensible de leur pouvoir d’achat.

Ils ont aujourd’hui une capacité d’emprunt de 17% supérieure à celle qu’ils avaient en janvier 2012. Si l’on prend l’exemple d’un candidat à l’acquisition d’un bien immobilier à Nantes, avec des prix de vente ayant pas mal baissé, et l’augmentation de son pouvoir d’achat dû à la baisse des taux d’emprunt, cet acquéreur pourra acheter en décembre 2014 un bien d’environ 22m2 plus grand qu’en 2012.

En effet, pour un prêt souscrit sur 20 ans avec des mensualités de remboursement fixées à 1.000 euros, notre candidat à l’acquisition d’un bien immobilier pouvait emprunter en janvier 2012 environ 164.000 euros à un taux de 4,05% (hors assurance).

Aujourd’hui avec un taux aux alentours de 2,30%, il pourrait emprunter 28.000 euros de plus… La démonstration est faite ! Il est largement temps de profiter de ce pouvoir d’achat exceptionnellement haut en matière de crédit immobilier.

15 Déc 2014

Ils nous ont fait confiance