Crédit immobilier : les taux continuent d’augmenter en ce mois de Juillet 2022

Hausse des taux immobiliers

En ce début de vacances estivales 2022, les taux de crédit immobilier poursuivent leur progression. Avec la période de congé d’été, traditionnellement plus propice à un mouvement haussier, les banques ralentissent généralement l’entrée de nouveaux dossiers à traiter. Par ailleurs, la remontée attendue des taux d’usure apporte un nouveau souffle au marché. 

Les taux d’emprunt continuent de grimper

Avec le départ en congé estival de leurs effectifs, la majorité des établissements bancaires affichent une hausse de leur taux immobiliers. L’augmentation des taux reste néanmoins contrainte par le taux d’usure qui reste faible malgré sa réévaluation.

Ainsi, sur les barèmes du mois de juillet, les taux moyens affichent des niveaux en hausse pour la plupart :

  • Sur 7 ans, le taux du marché est stable à 1,15 % ;
  • Sur 10 ans, le taux moyen passe de 1,20 % à 1,30 % ;
  • Sur 15 ans, le taux du marché augmente de 10 centimes pour s’établir à 1,50 % ;
  • Sur 20 ans, le taux moyen du marché passe de 1,55 % à 1,70 %, soit une hausse de 15 centimes ;
  • Sur 25 ans, le taux moyen grimpe à 1,90 %, soit une hausse de 20 centimes.

On constate qu’au-delà de 10 ans, toutes les durées enregistrent des hausses de 10 à 20 centimes pour les taux de crédit immobilier moyen. Quant aux meilleurs taux, ils sont en majorité stables. Le seul mouvement enregistré concerne le meilleur taux de crédit immobilier sur 7 ans qui recule pour s’établir à 0,65 %.

Le taux d’usure remonte légèrement

La légère réévaluation des taux d’usure, qui progressent de 2,40 % à 2,57 % pour les prêts sur 20 ans et plus, permet un peu plus de souplesse même si cette hausse demeure insuffisante pour les acteurs du secteur. En effet, certaines banques doivent rogner sur leurs marges pour continuer de distribuer du crédit.

Toutefois, les obligations assimilables du Trésor (OAT) qui affichaient une progression de plus de 200 points de base depuis le début de l’année viennent de retrouver le chemin de la baisse. Et si la courbe, qui vient de fléchir pour passer en dessous de la barre des 2 % devait continuer à baisser, les banques se trouveraient dans une situation plus saine dans les prochaines semaines.

Des banques toujours ouvertes au financement

Malgré la hausse des taux, les établissements de crédit restent volontaires et prêts à financer les projets immobiliers des emprunteurs. En effet, des décotes sont toujours possibles pour les meilleurs profils. Les dossiers optimisés présentant une épargne suffisante et répondant aux règles du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) sont favorisés.  Face aux conditions actuelles d’accès au crédit, le rôle du courtier devient encore plus incontournable. Grâce à son réseau et son savoir-faire, ce professionnel se charge d’optimiser un dossier de crédit pour pouvoir négocier le meilleur taux immobilier ainsi que les meilleures conditions de prêt.

13 Juil 2022

Ils nous ont fait confiance