Coup de gel sur les taux cet hiver

Ce début d’année révèle déjà une première baisse des taux d’intérêts des crédits immobiliers. Une baisse légère certes, mais une baisse quand même qui vient confirmer une tendance déjà constatée fin 2017.

Fin de la hausse des taux

Les derniers chiffres publiés par l’observatoire Crédit Logement/CSA sont formels : la baisse a été générale durant tout le mois de janvier. Les taux des prêts, toutes durées confondues, se sont désormais établis, en janvier, à 1,49 % en moyenne (contre 1,52 % au mois de décembre – hors assurance). 

Les taux étaient restés à peu près stables au printemps, puis à l’été 2017, autour de 1,55% en moyenne. Dès octobre dernier, ils ont commencé à diminuer doucement, de l’ordre de 1 à 2 points de base chaque mois pour atteindre aujourd’hui un taux moyen de 1.49 %

Deux raisons à cela : une baisse régulière du taux de l’OAT à 10 ans (le principal indicateur de référence pour le crédit immobilier) qui est revenu à son niveau de novembre 2016. Et la volonté des établissements bancaires de soutenir la demande des ménages. La hausse rapide des prix de l’immobilier, notamment dans les villes urbaines importantes et les métropoles régionales, pèse néanmoins sur la demande de crédit, qui tend à diminuer depuis le printemps 2017.

Des emprunts sur 20 ans

On remarque par ailleurs dans cette étude que la baisse des taux a concerné les prêts à taux fixe à 20 ans, alors que les taux sur les prêts à 15 et 25 ans sont restés stables. La part des crédits d’une durée de plus de 20 ans est de loin la plus importante puisqu’elle représente 60.6 % de la production, un niveau jamais constaté jusqu’alors par l’Observatoire. Celle des prêts de moins de 15 ans ne représentant que 12.8 %.

En ce qui concerne les possibilités d’emprunt, la situation est toujours favorable aux futurs acquéreurs. «Les conditions de crédit actuelles facilitent toujours la réalisation des projets immobiliers des ménages, en dépit de la hausse des prix de l’immobilier constatée depuis 2015, grâce notamment à l‘allongement des durées des prêts octroyés », explique l’observatoire Crédit Logement/CSA. Depuis début 2014, elles ont augmenté de 14 mois, passant de 204 à 218 mois en moyenne aujourd’hui (219 mois en décembre 2017).

8 Fév 2018

Ils nous ont fait confiance