Colocation étudiante : les conseils pour un investissement réussi

Investir dans une colocation étudiante peut être très lucratif. En effet, la demande est très forte surtout dans les grandes villes. De plus, la colocation est une solution qui séduit puisqu’elle permet aux locataires de bénéficier d’une plus grande surface et au propriétaire bailleur d’une meilleure rentabilité. Bassel Abedi, fondateur de RendementLocatif.com livre ses conseils pour un investissement réussi pour BFM immo.

Bien choisir le logement

Pour pouvoir mettre en place une colocation, le bien doit disposer au minimum de 2 chambres. Et plus le logement compte de pièces, plus l’investissement a de chances d’être rentable.

Par ailleurs, le logement doit se trouver dans une zone où la demande étudiante est forte. Privilégier donc les grandes villes comme Paris, Lyon, Montpellier, Toulouse, Marseille ou Bordeaux est l’assurance d’avoir un logement toujours occupé. Les villes moyennes comme Tours, Angers ou Poitiers sont également intéressantes.  

Exemple : pour un appartement dans l’ancien à Montpellier, il faut compter environ 3 000€ le m2 selon une estimation MeilleursAgents. Un 50 m2 coûterait ainsi 150 000€. Avec un crédit immobilier sur 20 ans, on obtient une mensualité sans assurance de 755€, selon notre calculette de prêt immobilier Ace Crédit.

Optimiser le financement

Pour financer l’acquisition d’un bien destiné à la location, il est possible de faire appel à un courtier en crédit immobilier. Il optimise le dossier d’emprunteur et oriente ses clients vers l’établissement qui offre les meilleures conditions de financement. Sa connaissance du secteur immobilier lui permet également de conseiller au mieux les emprunteurs sur leur patrimoine. En effet, il les oriente vers les différents dispositifs de défiscalisation comme le Pinel dans le neuf et le Denormandie dans l’ancien. Ceux-ci permettent aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôt (jusqu’à 21%), sous conditions.

Bien choisir le montant du loyer

Une fois le bien acheté, il faut fixer le montant du loyer. Un prix trop bas entame la rentabilité de l’investissement, et un prix trop élevé peut repousser les locataires. La règle pour fixer un bon loyer c’est de s’aligner à la concurrence. Pour cela, il suffit de comparer les prix dans sa zone géographique en fonction des critères du logement. Autre solution : faire estimer son loyer par une agence immobilière.

Gérer la mise en location

Pour éviter les risques d’impayés, il est conseillé de bien vérifier le dossier des candidats à la colocation. Le but est de vérifier la solvabilité des étudiants ou de leurs parents en examinant notamment les trois bulletins de salaire. Il est possible de s’entourer de professionnels de la gestion locative. Ils s’occupent ainsi de la mise en ligne de l’annonce, du recrutement des locataires, de la vérification de leur dossier, mais aussi de la rédaction d’un bail avec une clause de solidarité. Avec ce type de bail, tous les locataires sont solidaires dans le règlement du loyer, des charges ou des éventuelles dégradations.

7 Sep 2020

Ils nous ont fait confiance