C’est confirmé : la taxe d’habitation sera supprimée pour les 20% les plus riches

Nouvelles baisses de taux immobiliers

Il avait été question de décaler la suppression de la taxe d’habitation pour les 20% les plus riches. Finalement, le calendrier est bien maintenu pour une suppression en 2023, comme l’a confirmé Bruno Le Maire au micro de RMC-BFMTV.

La taxe sera bien supprimée d’ici 2023

Les 20% des Français les plus riches vont bien voir leur taxe d’habitation supprimée. Emmanuel Macron avait en effet avancé un probable report de la suppression de cette taxe pour les 20% les plus aisés : « Une option possible serait de décaler un peu, pour les plus fortunés d’entre nous, la suppression de la taxe d’habitation, ce qui peut être quelque chose de légitime en période de crise », avait-il indiqué au cours de son interview du 14 juillet dernier. Puis le 17 juillet, le premier ministre Jean Castex avait déclaré que la suppression de la taxe d’habitation serait finalement bien maintenue selon le calendrier prévu : « Nous ne pensons pas que le recours à l’arme fiscale soit un bon outil pour gérer la crise, qu’augmenter les impôts soit une bonne formule », avait-il indiqué sur France 2, précisant néanmoins que « là encore, nous nous adapterons en fonction de l’évolution de la conjoncture ».

Bruno Le maire, ministre de l’Economie, a quant à lui confirmé le maintien de ce calendrier au micro de RMC-BFMTV : « Nous la supprimons totalement, nous la supprimons sans toucher le calendrier ».

Une réforme débutée en 2018

La réforme qui a permis de supprimer la taxe d’habitation pour 80% des Français avait été entamée en 2018. Après une succession d’allègements, 80% des ménages ne paieront ainsi plus cette taxe sur leur résidence principale dès 2020.

Concernant le calendrier des 20% les plus aisés, la suppression se fera aussi par allègements successifs : de 30% en 2020, 65% en 2022 puis la suppression totale en 2023. Pour Bruno Le Maire, « Ces 20% ne sont pas les plus aisés, ce sont les classes moyennes. Ce sont des gens qui travaillent qui payent beaucoup d’impôt. Et leur demander d’attendre encore un petit peu ça ne serait ni juste ni efficace ». Il est à noter que la suppression de la taxe d’habitation pour tous concerne uniquement les résidences principales et non les résidences secondaires.

3 Sep 2020

Ils nous ont fait confiance