• Simulation en
    moins de 3 min
    Vous avez besoin d'un prêt immobiler
    au meilleur taux ?
    Offre 100% personnalisée Offre 100%
    personnalisée
    Réponse rapide en 24h Réponse rapide
    en 24h
     
    Meilleurs taux* Meilleurs
    taux*
    Plus de 100 banques partenaires Plus de 100 banques
    partenaires
    *Voir conditions auprès de nos conseillers

Bientôt, la fin du système de zone tendue pour le PTZ ?

21 Nov. 2018
Bientôt, la fin du système de zone tendue pour le PTZ ?
En finir avec le zonage... C'est le voeu du ministre de la Ville et du Logement qui s'exprimait ce mardi 20 novembre lors de la convention annuelle d'Action Logement, dont plusieurs conférences étaient tournées vers la politique territoriale du logement.

A, B, C ne se valent pas

« Il faut mettre fin au système géographique de zones qui régit les politiques publiques de logement. Le gouvernement prend les mesures nécessaires pour en finir avec le zonage », a déclaré Julien Denormandie lors d'une conférence de presse à l'occasion de la convention annuelle d'Action Logement, organisme paritaire entre le patronat et les syndicats. Depuis des années, le ministère du Logement divise le pays en plusieurs zones, plus ou moins tendues selon l'état de l'offre de logements (de la zone la plus tendue à celle la moins tendue : A bis, A, B1, B2 et C). Elles déterminent plusieurs mécanismes fiscaux et budgétaires de politiques en la matière.

Cibler au plus près des besoins

« On fait depuis des années des politiques publiques où on va construire ici ou là, sans tenir compte de la diversité des situations en matière de transport, d'emploi ou de numérique », a regretté mardi le ministre de la ville lors d'un discours précédant la conférence de presse. « La politique publique du logement, elle doit être profondément territorialisée », a insisté Julien Denormandie, par contraste avec un découpage qu'il juge trop grossier pour répondre en détail aux besoins réels.

Le gouvernement a déjà prolongé jusqu'en 2021 les principales aides à la propriété - prêts à taux zéro (PTZ) et avantage fiscal Pinel -, mais seulement dans les zones tendues. Pour Julien Denormandie, l'objectif, « parfois c'est construire, parfois et même souvent, c'est mieux réhabiliter », expliquant qu'il ne s'agit d'encourager la construction que « là où c'est nécessaire ».

Franck LEVY
Directeur Général

Frank Levy, juriste de formation, titulaire d'un DEA de droit du travail (La Sorbonne) débute sa carrière dans la sphère immobilière et devient rapidement directeur d’agence immobilière. Par la suite, il participe au lancement de la franchise d’agence immobilière Guy Hoquet. En 1995, une rencontre décisive avec Joël Boumendil va le convaincre de participer à la création d’acecredit en tant que conseiller financier en crédit immobilier au sein de l'agence de Levallois-Perret. Dès 2001, il nommé directeur commercial pour accompagner le développement rapide du groupe acecredit.fr. En charge du recrutement, de la formation et de l'animation des équipes commerciales présentes en agences, il participe en 2008 à la mise en place de la franchise, nouveau relais de croissance d’acecredit, avec la volonté absolue de privilégier avant tout la qualité de la relation client sur l’aspect purement technique du crédit immobilier et de l’assurance emprunteur. Depuis 2014, il est Directeur Général du groupe acecredit pour prendre en charge et structurer l’ensemble des activités. L’entrée dans le capital de l’investisseur Edmond de Rothschild Investment Partner va lui permettre d’accélérer le maillage de l'enseigne en France, tant à travers des succursales que des franchises.

Ses compétences et son savoir-faire professionnel, sa grande expérience du terrain le positionnent aujourd’hui comme un auteur de référence au sujet du crédit immobilier en France et du management de réseau. Il est convaincu que la création d’une relation humaine solide, basée sur le professionnalisme et la confiance entre le courtier, le banquier et les clients d’acecredit est la pièce maîtresse dans le dispositif d’obtention de crédit immobilier et le gage d’un partenariat gagnant-gagnant sur le long terme. Pour lui, plus que la recherche du crédit immobilier le moins cher pour lui même, c’est l’écoute, la confiance et l’accompagnement des clients jusqu’à la signature chez le notaire qui vont faire toute la différence.