Assurance emprunteur : un bon choix est synonyme d’économies

L’assurance emprunteur est un poste à ne surtout pas négliger dans le cadre d’un dispositif de crédit immobilier. Vous devez être particulièrement attentif au niveau de couverture et aux tarifs qui vous sont proposés. Votre assurance emprunteur bien négociée peut être source d’économies substantielles.

L’assurance emprunteur est souscrite à la signature de votre prêt. Elle est destinée à vous couvrir contre un certain nombre de risques potentiels. Le premier d’entre eux est évidemment le risque de décès ou de perte définitive d’autonomie, pour lesquels l’assureur s’engage à rembourser le capital dû restant, mais le plus souvent jusqu’à un âge limité à 70, 75, ou 80 ans.

Le second risque couvert par votre assurance emprunteur est celui de l’invalidité ou de l’incapacité de travail, temporaire, partielle ou totale consécutivement à un accident ou à une maladie. Pour ce volet d’assurance, une limite d’âge est également postulée et un délai de franchise précisé.

Si vous travaillez au sein d’un secteur d’activité sujet à des fluctuations de performances importantes et donc soumis à des risques possibles de licenciement, vous avez la possibilité de souscrire un volet d’assurance couvrant la perte d’emploi. Celle-ci prenant en charge durant votre période de chômage et de façon temporaire les remboursements de votre prêt.

Si vous empruntez à deux, vous devrez souscrire chacun une assurance emprunteur, ainsi si l’un d’entre vous décède, l’assurance remboursera le crédit immobilier à la banque ou établissement prêteur, à hauteur de la quotité souscrite.

Sachez qu’en étudiant de très près les offres d’assurance emprunteur vous pourrez économiser entre 5 % et 20 % du coût de l’emprunt.

19 Fév 2015

Ils nous ont fait confiance