Assurance emprunteur : la bataille fait rage


Le Comité Consultatif du Secteur Financier
est en pleine consultation des professionnels du secteur afin de déterminer les modalités de comparaison des offres d’assurance-crédit. Ce compromis tant attendu devrait être arrêté lors de la prochaine réunion plénière, le 15 décembre 2014.


L’assurance des emprunts immobiliers
est un poste important dans le montage et la souscription d’un crédit immobilier, l’enjeu est donc très important. Cette assurance couvrant nombre de risques : l’invalidité, l’incapacité et le décès, représente souvent jusqu’à 25 % du coût total de l’emprunt immobilier.

Concrètement, la loi Lagarde et la loi Hamon permettent aux particuliers de mettre en compétition les compagnies d’assurance susceptibles de couvrir leur prêt immobilier. Durant un an, l’emprunteur peut donc changer d’assureur, à condition toutefois que le niveau de garanties proposé par le nouvel assureur soit au moins équivalent à celui de l’ancien.

Cette condition est contestée par les associations de consommateurs, car selon elles, c’est la porte ouverte à certains abus des assureurs pour conserver leurs clients. C’est toute l’importance du compromis qui doit être trouvé d’ici la fin de l’année 2014.

Emmanuel Constans, président du CCSF est confiant. Il croit « dans l’aboutissement d’un accord “gagnant-gagnant” pour toutes les parties, vers davantage de transparence pour les consommateurs et davantage de concurrence entre les acteurs». La réponse à cet optimisme du Président, le 15 décembre…

17 Déc 2014

Ils nous ont fait confiance