ACE vous dit tout sur l’art de négocier son crédit immobilier !

Comme souvent lorsqu’il s’agit de services financiers, notre attention se porte sur ce qui semble l’essentiel : le taux d’emprunt du crédit immobilier. Or, en matière de crédit immobilier, le taux d’emprunt est certes important, mais plusieurs autres points peuvent être étudiés et négociés.

Une fois le choix effectué entre taux fixe ou taux variable, la négociation sur le taux du crédit s’avère assez limitée : les taux actuels sont en effet tellement bas que les banques n’ont pas une marge de manœuvre très importante. En revanche, il convient de négocier tous les autres éléments du crédit.

A commencer par l’assurance invalidité décès. Celle-ci présente l’avantage majeur de prendre le relais des remboursements du crédit en cas de décès ou d’invalidité. En général, le contrat proposé par la banque présente des modalités standards, en termes de garanties et de coût. Du coup, l’emprunteur qui présente moins de risque que la moyenne (jeune, non fumeur, par exemple), a tout intérêt à regarder la concurrence. Mais la loi Hamon lui donne désormais un an pour changer d’avis (lire notre article sur le sujet).

En revanche, lorsque le crédit est contracté par deux emprunteurs – un couple en général – une réflexion s’impose : l’assurance couvrira les risques de chaque emprunteur. Encore faut-il déterminer quelle est la part de chacun dans cette garantie. Deux solutions sont possibles : soit chacun s’assure en fonction de sa part de remboursement du prêt, soit chacun s’assure sur la totalité du prêt. Si la deuxième solution est plus onéreuse, elle est aussi plus avantageuse : en cas de décès d’un des deux emprunteurs, l’assurance couvre la totalité des remboursements.
Parmi les autres points très importants à négocier, la pénalité de remboursement anticipé peut peser lourd dans la balance : elle peut s’élever jusqu’à 3% du capital restant dû. Si vous envisagez de revendre votre bien avant la fin du remboursement de l’emprunt, négociez cette pénalité ! Non seulement son montant peut être réduit, mais elle peut aussi tout simplement disparaître…
Il en est de même pour les frais de dossier, qui peuvent atteindre 1% du capital emprunté. Si la banque vous considère comme un bon client, vous pouvez en négocier le montant !

Pour étudier votre projet de prêt immobilier, n’hésitez plus, contactez l’agence ACE Crédit la plus proche de chez vous !

17 Déc 2014

Ils nous ont fait confiance