Achat immobilier : hommes et femmes à égalité ?

De par son important investissement financier et de sa forte charge affective, acheter son logement devient un acte fondateur et engageant dans la vie d’un couple. Hommes et femmes sont-ils à égalité devant un projet immobilier ?

Dans une étude réalisée en octobre dernier, le site d’information MySweet’Immo et le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com apportent un éclairage sur la psychologie féminine et masculine lors d’une acquisition immobilière.

Une étude menée par l’Observatoire du Moral Immobilier piloté par Logic-Immo.com auprès de plus de 1 300 futurs acquéreurs ayant un projet dans l’année montre que certaines divergences existent réellement entre la perception des femmes sur la manière d’appréhender l’achat immobilier et celle des acquéreurs de sexe masculin. « L’analyse fine de la psychologie des futurs acquéreurs met en évidence un optimisme accentué chez les acquéreurs de sexe masculin qui contrebalance le pragmatisme des candidates à l’accession immobilière.», explique Séverine Amate, Directrice Communication chez Logic-Immo.com.

Les hommes, plus sûr d’eux

Ainsi, 70 % des « futurs acheteurs » expriment des certitudes sur le fait qu’il s’agit du bon moment pour se lancer dans une acquisition immobilière alors que les « futures acheteuses » ne sont que 62 % à partager ce ressenti. En effet, 29 % des femmes ne savent pas si c’est le moment opportun de se lancer dans l’achat immobilier et pour 8 % d’entre elles, ce n’est pas le bon moment.

Cet écart d’enthousiasme s’explique en partie par d’autres éléments de l’étude, notamment le fait que les hommes perçoivent davantage une évolution plus favorable de la situation financière de leur foyer. Ainsi, 31 % d’entre eux ont le sentiment que la situation financière de leur foyer s’est améliorée alors que seulement 20 % des femmes partagent ce ressenti.

Opportunité masculine contre gestion féminine

Quatre profils d’acheteurs étaient proposés aux participants de l’étude pour déterminer leur état d’esprit au moment de l’enquête :
 
  • Le GESTIONNAIRE souhaite respecter son budget avant tout
  • L’ATTENTIF privilégie à l’environnement du bien (commerces, écoles, transports…)
  • L’ANTI-TRAVAUX ne s’intéresse qu’aux biens sans travaux
  • L’OPPORTUNISTE attend la bonne affaire avant de se lancer.
Hommes et femmes se rejoignent dans le profil de l’acquéreur attentif (36 % des hommes, 40 % des femmes) attachant ainsi beaucoup d’importance à l’environnement du bien. Toutefois, des divergences émergent sur la deuxième marche du podium.

Ainsi, en seconde position c’est le profil opportuniste qui émerge auprès des hommes (31 % contre 24 % des femmes), à savoir une volonté forte d’attendre la bonne affaire avant de se lancer. Alors que les femmes se reconnaissent particulièrement en gestionnaire (30 % contre 25 % des hommes) veillant au respect du budget avant tout. C’est la une différence perception majeure. « La comprendre permet de concrétiser plus rapidement les projets d’achat à deux. », conclut Séverine Amate.

22 Fév 2018

Ils nous ont fait confiance