Accalmie provisoire sur les prix immobilier parisiens

L’analyse des données du réseau Century 21 indique une (toute) petite baisse de prix à Paris (-0,9% sur trois mois), une première depuis 2015. Feu de paille ou tendance de fond ?

Sous la barre des 10.000 € le m²… Pour l’instant

A peine croyable et pourtant… Les prix de l’immobilier parisien ont reculé de 0,9% au deuxième trimestre 2019 par rapport aux trois premiers mois de l’année. Au premier semestre, il fallait donc compter 9 937 euros en moyenne alors que la barre des 10 000 euros du mètre carré avait été franchie au premier trimestre. La capitale bénéficie ainsi d’une accalmie relative qui ne s’était plus observée dans Paris-intramuros depuis 2015. Les professionnels de l’immobilier sont les premiers à reconnaître pâtir de ces niveaux de prix historiquement hauts. Ainsi, le nombre de transactions a en conséquence enregistré une baisse de 3,3% sur les 12 derniers mois. De plus, les Parisiens n’hésitent pas à sacrifier quelques m² de plus pour être en mesure d’acheter dans la capitale, sachant qu’il faut désormais débourser 466 873 € en moyenne pour une superficie de 48,2 m² à Paris, ce qui constitue là aussi un nouveau montant record.

Des investissements locatifs en masse

A l’instar du reste de la population, les Parisiens recourent très massivement au crédit, dont la durée s’allonge de 4,7% pour atteindre 21,2 ans en moyenne. Mais seuls les profils les plus intéressants peuvent acheter : les cadres supérieurs et les professions libérales représentent 49% des acquéreurs, et les cadres moyens 35,8%. Quant aux employés et ouvriers, leur part se réduit comme peau de chagrin ; estimée à 4,9%, preuve – s’il en fallait encore une – de l’indéniable phénomène de gentrification à l’oeuvre dans la capitale.

De même, on notera que les acquisitions ne concernent des achats de résidence principale qu’à hauteur de 55,9%, alors que la part des achats consacrée à l’investissement locatif grimpe encore de 13,8% pour atteindre 30,5% des transactions, frôlant là encore les niveaux les plus hauts jamais observés. « Paris confirme son rôle de valeur-refuge de la pierre. Mais le marché de report est limité et le phénomène de gentrification doit être pris en compte« , confirme Laurent Vimont, Président de Century 21.

12 Juil 2019

Ils nous ont fait confiance