A Paris, le m² vaut au minimum 7000 €

En moyenne, les prix de l’immobilier progressent de près de 3% à travers la France et deux fois plus à Paris. Les notaires estiment que les 10 000 €/m² ne seront pas atteints dans la capitale avant 2019.

Selon l’indice Notaires-Insee, les prix ont progressé de 2,9% au troisième trimestre par rapport à la même époque de 2017, tandis que les ventes de logements anciens sur l’année écoulée à fin septembre se sont établies à 956 000 transactions sur l’ensemble du territoire français. Des niveaux en tout point comparables à l’année dernière.

9 670 €/m² en moyenne fin 2018

Mais, comme souvent, le marché en Île-de-France est atypique : le volume de ventes estimé de logements anciens est en baisse de -1,9% sur un an (175 400 ventes). Cela n’a pas empêché les prix de continuer de flamber (6,2% au troisième trimestre 2018). Maigre satisfaction : le prix parisien moyen de 10 000 €/m² ne devrait pas être atteint cette année. «Nous observons traditionnellement une hausse d’activité à partir de septembre qui se concrétise par une vente avant la fin de l’année », précise Thierry Delesalle, notaire à Paris, lors de la conférence de presse des notaires de Paris-Ile-de-France sur le marché résidentiel ancien dans la région francilienne. « Or, cette année la rentrée a été molle et le retour d’activité ne s’est fait qu’à la mi-octobre

Cette situation ne devrait pas permettre de dépasser le record de 2017. Alors que le mètre carré se négociait à 7 880 € lors du dernier creux du marché en 2015, le prix moyen a atteint 9 500 €/m² au troisième trimestre et sur la base des avant-contrats de vente, l’hypothèse d’arriver à 9 670 €/m² en janvier semble réaliste.

10 000 €/m² dans 10 arrondissements

Une analyse plus fine démontre que, désormais, la moitié des arrondissements parisiens sont à plus de 10 000 €/m², soit pas moins de trois nouveaux venus ce trimestre : le 8ème (10 560 €/m²), le 9ème (10 150 €/m²) et le 16ème (10 070 €/m²). Ils rejoignent les quartiers du centre de Paris : le 1er (12 660 euros), le 2ème (11 370 euros), le 3ème (11 340 euros), le 4ème (12 750 euros), le 5ème (11 770 euros), le 6ème (13 010 euros) et le 7ème (12 340 euros).

« Aujourd’hui, le quartier le plus cher est Saint-Germain des Prés avec 16 250 € du m² et le moins cher La Chapelle avec 7 030 € du m²« , précise Charles Flobert, notaire à Saint-Maur-des Fossés. « Cela signifie que, pour la première fois, tous les quartiers de Paris sont à plus de 7 000 € du m²« . Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) sera vraisemblablement la première commune francilienne à atteindre ce fameux seuil de 10 000 €.

19 Déc 2018

Ils nous ont fait confiance