58% des ménages français sont propriétaires

 

L’Insee vient de publier les résultats 2017 de sa passionnante et détaillée étude sur les conditions de logement en France, enquête menée depuis 40 ans. Les Français sont en majorité propriétaires de leur logement qui a gagné 9 m²/personne en 40 ans.

Les Francais propriétaires de leur logement

Bonne nouvelle, la part des ménages propriétaires occupants a continué d’augmenter ces dernières années. Elle est actuellement de 57,9 % en 2013, en France métropolitaine, soit environ 10 points de plus qu’en 1973. Le rythme auquel se fait cette augmentation a connu toutefois des variations puisque, après avoir ralenti au cours des années 1990, le taux d’accès à la propriété s’est redressé jusqu’à la crise de 2008, pour se tasser depuis.

La capacité d’achat d’un ménage type au début des années 2010 est plus élevée que trente ans auparavant, même si elle a atteint un point haut à la fin des années 1990 pour se réduire légèrement ensuite. Ceci pourrait paraître paradoxal, compte tenu des très fortes hausses des prix de l’immobilier, notamment entre 2000 et 2008, mais c’est le fruit d’un allongement de la durée des emprunts et de la baisse des taux d’intérêt pendant les années 1990 et 2000.

La majorité des nouveaux propriétaires achètent un logement avec un crédit immobilier. Leur choix se porte le plus souvent sur une maison individuelle et dans l’ancien. D’ailleurs, 80 % des propriétaires vivent dans une maison, alors que 75 % des locataires sont en appartement. Les ménages propriétaires sont âgés de moins de 40 ans, en couple avec enfant(s) et ont un revenu élevé. Un quart d’entre eux ont bénéficié d’une aide financière de leur famille, à hauteur d’un sixième du total de l’apport.
 

Plus d’espace et de meilleure qualité

Dans son étude, l’Insee met également en avant l’amélioration constante de la qualité des logements. « Le confort sanitaire de base est quasi intégralement acquis en 2013, alors qu’à la fin des années 1970, un logement sur quatre n’avait ni baignoire ni douche et un sur quatre manquait de toilettes à l’intérieur », précisent les auteurs de l’étude. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, seuls 3% des ménages déplorent un défaut grave de leur logement.

En trente ans, les Français ont gagné de l’espace. De 31 m² par personne en 1984, on est passé à 40 en 2006, soit un gain de 9 m² pour chaque Français dans son logement ! L’Insee avance deux explications à ce phénomène : d’une part, la construction de logements a été plus rapide que l’augmentation de la population et d’autre part, le nombre de personne par ménage a diminué, notamment en raison du vieillissement de la population.

28 Fév 2017

Ils nous ont fait confiance