3 raisons de créer une SCI pour gérer son patrimoine immobilier

Un investissement locatif à plusieurs peut être lucratif mais également risqué. Constituer une SCI permet de prévenir d’éventuelles difficultés afin de gagner en souplesse. Et ce pour au moins trois bonnes raisons.

Sortir du régime de l’indivision

Un couple, des parents et leurs enfants, des frères et soeurs : toutes les combinaisons sont possibles au sein d’une société civile immobilière, même des proches sans lien de parenté ! C’est néanmoins la formule privilégiée pour investir dans l’immobilier en famille, ou gérer un héritage. Chaque membre détient des quotes-parts et devient ainsi un associé, la SCI créant une personne morale qui est le propriétaire unique des biens détenus. Là où les décisions importantes sont prises à l’unanimité en indivision – ce qui peut créer des blocages –, c’est la majorité des deux tiers qui l’emporte en SCI. Sans compter que le gérant de la SCI dispose de pouvoirs étendus en termes d’administration, et que chaque associé peut revendre ses parts à tout moment.

Investir à plusieurs

L’union fait la force. En SCI, on peut gagner en capacité de financement et donc accéder à des biens plus ambitieux grâce à l’addition des capitaux de chacun. Là où un investisseur seul achète un appartement, une SCI pourra s’offrir l’immeuble. Cela permet aussi d’obtenir un crédit immobilier collectivement dans des conditions avantageuses, en raison de l’intérêt que représente la solidarité familiale pour les établissements prêteurs. Un prêt immobilier pour une SCI est toutefois semblable à celui contracté par un particulier seul, et l’assurance emprunteur doit atteindre la quotité de 100% quelle que soit la répartition choisie entre associés.

Une fiscalité avantageuse

La SCI offre de nombreuses possibilités en termes de fiscalité, comme le choix entre l’imposition sur le revenu et l’impôt sur les sociétés. Dans le cas de l’option IR, chaque associé est imposé personnellement sur les revenus locatifs correspondant à sa quote-part, alors que l’option IS réduit l’imposition personnelle sur les dividendes. La seconde formule est avantageuse pour les contribuables soumis aux tranches les plus élevées de l’IR, la première favorable à ceux qui souhaitent investir sur le long terme. L’autre avantage fiscal de la SCI est lié à la transmission progressive du patrimoine via des donations sans frais de succession par le jeu des abattements.

 

2 Avr 2020

Ils nous ont fait confiance