14 000 euros le mètre carré, une réalité dans plusieurs arrondissements parisiens

Les prix augmentent à Paris

Pour acquérir un bien immobilier à Paris en 2021, il faut compter jusqu’à 14 000€ le mètre carré, selon le baromètre LPI-SeLoger, afin de pouvoir s’offrir son coin de sérénité dans la capitale. Un prix en hausse qui empêche l’accès à la propriété pour certaines catégories. Pour minimiser ses coûts d’acquisition, il est recommandé de faire appel aux services d’un courtier en crédit immobilier.

Les classes moyennes supérieures ne sont plus épargnées par la hausse de l’immobilier parisien

Alors que durant les décennies précédentes, la gentrification ne touchait que les classes moyennes modestes et les classes populaires, ce sont maintenant des foyers aux revenus confortables qui s’éloignent du centre parisien afin de gagner quelques mètres carrés.

S’il reste vrai qu’un investissement parisien peut constituer un levier de revenu potentiellement rentable, l’encadrement des loyers associé à une hausse des prix rend la rentabilité de ce genre de placement plus complexe.

La construction de logements neufs étant particulièrement complexe dans un espace aussi dense que Paris intra-muros, il est peu probable que le salut vienne de la promotion immobilière. Fait marquant, la hausse des prix dans la capitale fait écho à une hausse dans les villes limitrophes, les classes moyennes supérieures étant dorénavant à la recherche d’un mètre carré plus abordable, quitte à déménager en périphérie.

Les 6ème et 7ème arrondissements sont-ils pavés d’or ?

Parmi les zones les plus sollicitées, les 6ème et 7ème arrondissements de Paris affichent les prix les plus importants du marché de la capitale. Ces prix, couplés à une reprise du marché immobilier dans toute la France, rendent ces lieux difficilement accessibles, même pour les ménages les plus aisés.

Avec 5,8% de progression sur un an, les quartiers de Saint-Germain des Prés et de l’Odéon dépassent même ce plafond avec 14 232€ par mètre carré. Dans le 7ème arrondissement, les prix affichent une hausse annuelle moyenne de 5,1%, toujours selon le baromètre LPI-SeLoger.

Les prix augmenteraient-ils partout ? Serait-il impossible, même avec un revenu confortable, de devenir propriétaire dans la capitale ? Ce n’est pas tout à fait le cas. Le 2ème arrondissement notamment affiche une baisse des prix sur l’année, de -3,8% pour ce dernier. Le 13ème reste l’arrondissement le moins cher de Paris, avec un prix moyen du mètre carré sous la barre des 10 000€ (8 893€/m2).

25 Sep 2021

Ils nous ont fait confiance