Taux immobilier octobre 2020

Des taux toujours favorables pour les emprunteurs !

Taux sur 7 ans
0.40%
Taux le plus bas
0.85%
Taux moyen*
Taux sur 10 ans
0.50%
Taux le plus bas
0.95%
Taux moyen*
Taux sur 15 ans
0.75%
Taux le plus bas
1.15%
Taux moyen*
Taux sur 20 ans
0.92%
Taux le plus bas
1.30%
Taux moyen*
Taux sur 25 ans
1.08%
Taux le plus bas
1.60%
Taux moyen*

Bonne nouvelle pour les emprunteurs en ce mois d’octobre ! Les barèmes transmis par nos partenaires bancaires montrent que les taux de crédits immobiliers sont toujours favorables aux porteurs de projets. En effet, malgré le contexte sanitaire actuel et ses incertitudes, les banques semblent ouvertes à l’octroi de financements.

Les taux du marché s’établissent ainsi à 1,15% sur 15 ans et 1,30% sur 20 ans. En ce qui concerne les taux mini, ceux réservés aux meilleurs dossiers, ils s’élèvent à 0,75% sur 15 ans et 0,92% sur 20 ans. Les taux sont donc toujours aussi favorables pour les emprunteurs qui souhaiteraient acheter leur résidence principale, secondaire ou réaliser un investissement locatif par exemple !

L’ANALYSE D’ACE CRÉDIT

Globalement les taux d’emprunt restent stables par rapport au mois dernier, mais dans le détail, les banques procèdent de plus en plus à des décotes qui ne concernent pas que certaines tranches de revenus, mais bien toutes les catégories d’emprunteurs.

Cette tendance de fond révèle le souhait des banques d’assouplir les conditions d’octroi pour ne pas pénaliser des emprunteurs déjà fragilisés par les recommandations du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF). L’autorité financière a d’ailleurs récemment réaffirmé la nécessité de respecter ces recommandations. Les banques doivent ainsi vérifier que le taux d’endettement de l’emprunteur, après financement, ne dépasse pas la limite maximale fixée à 33%. Les banques doivent également limiter la durée d’emprunt à 25 ans. Ces restrictions ont alors pour effet de réduire les candidats au crédit.

Après une année mitigée due à la crise sanitaire du coronavirus et pour préparer la production de 2021, les établissements bancaires simplifient leurs conditions d’octroi. Exemple, pour certaines banques ce n’est plus 70 ou 80% des revenus locatifs qui sont pris en compte dans les montages de dossiers de prêt immobilier mais bien 100%. Lorsque l’endettement de l’emprunteur approche ou dépasse de peu la limite maximale autorisée, certaines banques vont accorder plus d’attention au reste à vivre.

Il est donc plus que nécessaire de se faire accompagner par un professionnel du crédit immobilier. Votre courtier saura frapper aux bonnes portes et mettre toutes les chances de votre côté pour être financé ! « Malgré toutes les incertitudes qui nous entourent, les conditions tarifaires continuent à être maitrisées. Un contexte toujours favorable au soutien des transactions immobilières, dans un environnement d’encadrement du crédit sous l’impulsion des instances de régulation. Certainement en perspective d’une nouvelle année à venir, quelques banques commencent à faire évoluer favorablement des critères d’acceptation voire ouvrent à la commercialisation des solutions de financement allégeant la trésorerie des emprunteurs sur les premières années de remboursement. Les mois défilent mais ne se ressemblent pas complètement ! », conclut Antonio Carneiro directeur commercial d’Ace Crédit.

Ils nous ont fait confiance