Taux immobilier novembre 2021

Les taux de crédit immobilier sont en légère hausse en cette fin d’année.

Taux sur 7 ans
0.65%
Bon taux
0.25%
Taux excellent*
Taux sur 10 ans
0.75%
Bon taux
0.45%
Taux excellent*
Taux sur 15 ans
0.95%
Bon taux
0.60%
Taux excellent*
Taux sur 20 ans
1.10%
Bon taux
0.70%
Taux excellent*
Taux sur 25 ans
1.25%
Bon taux
0.95%
Taux excellent*

On constate en effet des hausses modestes de l’ordre de 5 centimes du côté des taux mini, sauf pour la durée d’emprunt sur 7 ans qui observe une baisse de 1 centime. Du côté des taux du marché, les hausses s’étalent de 5 à 15 centimes et restent donc contenues.

Rien de bien alarmant, donc : en effet nous restons sur des valeurs plancher, avec un crédit immobilier sur 20 ans au taux moyen de 1,10 %. Les meilleurs dossiers quant à eux peuvent se voir accorder un taux de 0,70 % sur cette durée. Les valeurs restent donc tout à fait propices à vos projets de fin d’année.

Regardons l’évolution des meilleurs taux durée par durée :

  • Sur 7 ans, le meilleur taux affiche 0,25 % (-1 centime)
  • Sur 10 ans, le taux mini s’établit à 0,45 % (+ 5 centimes) ;
  • Sur 15 ans, même constat, le taux le plus bas augmente de 5 centimes et affiche 0,60 % ;
  • Sur 20 ans, le meilleur taux est stable à 0,70% ;
  • Sur 25 ans, le meilleur taux augmente de 5 centimes pour atteindre 0,95 %.

Voici l’évolution des taux du marché :

  • Sur 7 ans, le taux du marché passe à 0,65 % (+ 15 centimes) ;
  • Sur 10 ans, le taux moyen atteint 0,75 % (+ 10 centimes) ;
  • Sur 15 ans, même constat, il passe donc à 0,95 % ;
  • Sur 20 ans, le taux du marché augmente de 10 centimes pour atteindre 1,10 % ;
  • Sur 25 ans, il augmente de 5 centimes aussi et s’établit à 1,25 %.

L’ANALYSE D’ACE CRÉDIT

Alors, pourquoi observons-nous ces hausses modestes, aussi bien du côté des taux moyens que des taux mini ? Plusieurs phénomènes expliquent cette augmentation.

En effet, la hausse des taux permet aux banques d’anticiper les effectifs réduits en fin d’année : elles évitent ainsi un afflux de dossiers en cette période.

Ensuite, cette augmentation leur permet de reporter des dossiers sur l’exercice 2022, année pour laquelle elles se fixent des objectifs ambitieux.

Enfin, certaines reconstituent les marges face à l’inflation et à la hausse des OAT 10 ans. A noter : chez certaines banques, des marges de négociation existent cependant encore, la clé sera donc de comparer les conditions et les taux immobiliers proposés. Quant à l’année 2022, s’il est toujours un exercice délicat de prédire les taux immobiliers, ceux-ci devraient néanmoins rester très favorables aux projets des emprunteurs, toutes les banques souhaitant réussir cette année à venir sur le plan des financements de crédits immobiliers.

« La fin de l’année approche et l’heure du bilan se profile, concrètement les taux restent sensiblement identiques à ceux qui étaient pratiqués début 2021.

Il s’agit donc d’une tendance de fond qui a été favorable au soutien du marché de l’immobilier et ce malgré une volonté de régulation à travers les critères dits HCSF qui ont animé les débats tout au long de cette année 2021. » , conclut Antonio Carneiro directeur commercial d’Ace Crédit.

Ils nous ont fait confiance