Taux immobilier mai 2021

Des taux stables pour toutes les durées.

Taux sur 7 ans
0.21%
Taux le plus bas
0.65%
Taux moyen*
Taux sur 10 ans
0.39%
Taux le plus bas
0.75%
Taux moyen*
Taux sur 15 ans
0.61%
Taux le plus bas
0.95%
Taux moyen*
Taux sur 20 ans
0.75%
Taux le plus bas
1.10%
Taux moyen*
Taux sur 25 ans
1.00%
Taux le plus bas
1.35%
Taux moyen*

En ce mois de mai, les barèmes bancaires révèlent des taux stables par rapport au mois dernier. En effet, globalement les valeurs restent inchangées.

Et cette stabilité touche tous les taux moyens sans exception. En effet, tous les taux du marché sur les 5 durées (7, 10, 15, 20 et 25 ans) restent fixes. Les emprunteurs peuvent ainsi financer leur acquisition à 0,95% en moyenne sur 15 ans et 1,10% sur 20 ans. Des valeurs exceptionnelles par rapport à l’année dernière où les taux moyens culminaient à 1,30% !

Du côté des taux mini, de légères hausses sont constatées (entre + 0,01 point et +0,07 point). Les conditions restent tout de même favorables aux catégories d’emprunteurs les plus recherchées par les banques. Et pour cause, les meilleurs profils peuvent espérer un emprunt à partir de 0,65% sur 15 ans et 0,80% sur 20 ans.

Pour un crédit immobilier de 300 000€, cela représente un coût total du crédit inférieur à 25 000€ et des mensualités de 1 354€ sur 20 ans. Le même emprunt sur 15 ans au meilleur taux représenterait un coût total de 15 000€ environ avec une mensualité de 1 750€.

L’ANALYSE D’ACE CRÉDIT

La fin du premier semestre approche et c’est l’heure pour les banques de faire le bilan. Le volume de production de crédit immobilier semble insuffisant par rapport aux objectifs espérés. Et cela se vérifie par le maintien des taux de crédit immobilier à des niveaux très bas. En effet, les banques souhaitent encourager les intentionnistes à sauter le pas en proposant des taux compétitifs.

Cependant, les banques n’adoptent pas toutes les mêmes stratégies. Il y a celles qui se montrent prudentes et qui analysent avec minutie le dossier de l’emprunteur pour évaluer les risques au plus juste : ce qui a pour conséquence d’allonger le délai d’étude. Et il y a celles qui sont moins sélectives mais qui risquent d’accuser un retard dans le traitement des demandes de financement, notamment en période de sous-effectif. A chaque banque sa propre politique donc. Il convient alors de frapper à la bonne porte pour voir son projet immobilier se concrétiser, et rapidement.

Du côté des organismes de caution, même constat, la vigilance est accrue. En effet, une plus grande attention est accordée à l’étude des dossiers, ce qui entraîne un retard. Pour augmenter ses chances d’être financé aux meilleurs délais, il est conseillé de faire appel à un courtier en crédit immobilier. Ce professionnel du financement interroge l’ensemble de son réseau de partenaires bancaires pour vous dénicher l’offre la plus intéressante. Il compare le taux d’intérêt mais aussi les modalités de remboursement. Ainsi, plus besoin de faire le tour des banques une à une. Votre courtier vous trouve rapidement le crédit sur mesure adapté à votre profil et à votre projet.

« L’appétence pour la pierre se poursuit et ce quel que soit le contexte qui entoure les conditions d’octroi. Le courtier reste clairement le meilleur allié pour guider chaque acquéreur dans la réalisation de leur projet de vie. », conclut Antonio Carneiro directeur commercial d’Ace Crédit.

Ils nous ont fait confiance