• Simulation en
    moins de 3 min
    Vous avez besoin d'un prêt immobiler
    au meilleur taux ?
    Offre 100% personnalisée Offre 100%
    personnalisée
    Réponse rapide en 24h Réponse rapide
    en 24h
     
    Meilleurs taux* Meilleurs
    taux*
    Plus de 100 banques partenaires Plus de 100 banques
    partenaires
    *Voir conditions auprès de nos conseillers

Taxe d’habitation : le feuilleton immobilier de l’été

04 Août 2017
Taxe d’habitation : le feuilleton immobilier de l’été
Cette mesure-phare de son programme, Emmanuel Macron l'avait dite et répétée durant toute la campagne présidentielle: la taxe d'habitation serait supprimée pour 80% des ménages. Mais force est de constater que depuis le début du mois, les annonces plus ou moins contradictoires s'enchaînent et le calendrier manque de visibilité. Au final, qui sera vraiment partiellement ou totalement exonéré ? Sur quelles bases et quand ?

Fin juin, il était encore question d'une exonération par paliers entre 2018 et 2020. Puis est venue l'annonce d'un report de la réforme «d'ici la fin du quinquennat», en 2022 seulement. Depuis le président de la République a réaffirmé lundi dernier sa volonté de voir la suppression de la taxe d'habitation entrer en vigueur dès 2018.

Vers une suppression totale et pour tous ?

La vraie nouveauté de la dernière annonce présidentielle concerne en fait la part des ménages impliqués par cette réforme. Emmanuel Macron a bien confirmé dans un premier temps sa promesse d'exonérer de taxe d'habitation 80% des foyers français. Mais, voulant aller plus loin, le président de la République a créé la surprise en laissant entrevoir la suppression totale à terme de la taxe d'habitation. «Un impôt payé par 20% de la population n'est pas un bon impôt», a reconnu le chef de l'État devant les sénateurs.

Mais au fait, qui est réellement concerné ?

Tous les occupants d'un logement qu'ils soient locataires ou propriétaires, soit 27 millions de Français. La taxe peut aussi inclure des biens comme un garage ou une place de parking privative. C'est donc un point important lorsque l'on souhaite faire un investissement foncier dans le neuf comme dans l'ancien et qui doit êtr epris en compte dans le taux d'endettement.
 
D'ores et déjà, avec le système actuel, 4,2 millions de personnes sont exonérées de la taxe d'habitation. Il faut pour cela déclarer un revenu fiscal de référence inférieur à 10.000 euros par an et par part ou percevoir l'allocation adulte handicapé (AAH) ou être veuf (veuve).

Selon les chiffres publiés par l'Observatoire annuel du Forum pour la gestion des villes, la taxe d'habitation (pour un couple avec 2 enfants) variait en 2016 de 481 € à Paris réputée pour la douceur de ses impôts fonciers, à 1440 € à Argenteuil. En province, 909 € à Angers, 1006 € à Lille, 1080 € à Toulouse ou encore 1242 € à Bordeaux et 1395 euros à Marseille.

Un autre rapport, celui de l'OFCE publié en juin dernier à partir des chiffres de l'Insee, précise que la taxe représentait 662 € en moyenne par an en 2016. Sachant que 15,5% des Français ne paient déjà pas cette taxe par le jeu des réductions et des exonérations, on obtient une moyenne de 783 € de taxe d'habitation pour les Français imposés.
 

Joël Boumendil
Fondateur et Dirigeant
Dès le début de sa carrière professionnelle en 1987, Joël Boumendil s’oriente vers le courtage en crédit immobilier un peu par hasard et découvre alors à la fois un métier qui va le passionner et un secteur d’activité nouveau en France à cette époque et dont il pressent immédiatement le très fort potentiel. Le principe même du courtage garantit aux particuliers, souvent désorientés lorsqu’ils sont en phase d’acquisition d’un bien immobilier, les offres de crédit au taux le plus bas et les conseils sur mesure d’un professionnel à leur service.
 
Durant 8 années, il se forge une expérience solide en tant que conseiller financier dans un cabinet de courtage et développe peu à peu avec succès sa propre approche commerciale bâtie autour des besoins de ses clients. Visionnaire, précurseur, il fonde le groupe ACE en 1995, avec la volonté d’apporter à ses clients les meilleures offres de crédit immobilier et un accompagnement sur mesure jusqu’à la signature finale chez le notaire. En 2008, une nouvelle étape est franchie avec succès avec la création puis le développement très rapide d’un réseau d’agences franchisées. Aujourd’hui il est le dirigeant d’un groupe de 300 collaborateurs, en pleine croissance, devenu en 20 ans un acteur de référence incontournable du crédit immobilier en France, comme en témoigne l’entrée de l’investisseur de renom Edmond de Rothschild Investment Partner dans le capital d’acecredit.fr en mars 2015.
 
Attaché aux bonnes pratiques de son métier, il est membre du conseil d’administration et actuel trésorier de l’Association Professionnelle des Intermédiaires de Crédit.(APIC) Il est également co-auteur de 2 ouvrages de référence sur le crédit immobilier : « Empruntez malin, dépensez moins » (Vuibert, 2007) et « Immobilier : investir malin pour préparer l’avenir » (Vuibert, 2016).