S’endetter, le meilleur chemin pour se constituer un patrimoine

Les taux historiquement bas incitent fortement à investir dans l’immobilier, à souscrire un crédit pour devenir propriétaire, et pas uniquement pour sa résidence principale.

Chacun sait que l’on peut s’endetter jusqu’à environ 30 % de ses revenus.

Mais, bien souvent, une fois que l’on a remboursé son prêt, on rechigne à réemprunter pour une nouvelle acquisition. Pourtant, ce serait le meilleur chemin pour se constituer un patrimoine immobilier qui une fois à la retraite vous offrirait un complément de revenus appréciable…

Profitez de la faiblesse actuelle des taux d’intérêt, c’est le moment idéal pour emprunter et actionner cet excellent levier patrimonial !

Pourtant, malgré cette conjoncture hyper favorable, comparés aux anglo-saxons, les Français restent frileux à l’idée de s’endetter. « Le crédit immobilier a beau s’être énormément développé depuis les années 1950, notre culture catholique et rurale a entretenu une méfiance persistante vis-à-vis des banques et de l’endettement», souligne Olivier Feiertag, professeur d’histoire économique à l’université de Rouen.

À titre d’exemple, selon l’OCDE, les Français sont aujourd’hui endettés en moyenne à hauteur de 100 % de leurs revenus, alors que les Britanniques le sont à 160 % et les Américains à 116 %,

Si les banques acceptent rarement d’octroyer des prêts pour acquérir des biens non immobiliers. L’investissement dans la pierre est souvent soutenu par les banques car l’acquisition d’un bien immobilier procure à la fois un revenu suffisamment régulier et un rendement suffisamment conséquent pour être financé par l’emprunt.

Certains investisseurs, en empruntant pour acquérir des biens locatifs, se sont non seulement constitués des patrimoines immobiliers importants, mais ont pu également optimiser fiscalement leurs investissements, en déduisant par exemple les intérêts d’emprunt de leurs revenus fonciers. 

30 Déc 2014

Ils nous ont fait confiance