Qui peut obtenir les meilleurs taux ?

Trente-cinq ans, un revenu confortable, un peu d’épargne et une gestion saine de son compte courant. Voilà le profil du parfait emprunteur immobilier, celui que toutes les banques recherchent en priorité, celui qui peut ainsi prétendre à bénéficier des meilleures conditions d’emprunt. Les taux seront d’autant moins favorables aux futurs acquéreurs qu’ils s’éloigneront plus ou moins de ce portrait idéal.

Jeune actif, profession libérale, fonctionnaire

L’engouement des banques pour les jeunes emprunteurs n’est pas du au hasard : cette population représente un potentiel de rentabilité, car les banques pourront ensuite leur proposer des assurances (auto, multirisque habitation) et des placements d’épargne en raison de revenus qui vont croître rapidement. Et quoi de mieux que le crédit immobilier pour séduire de futurs clients et les fidéliser sur du long terme ? Pour ces jeunes primo-accédants, les établissements bancaires n’hésitent plus à proposer des crédits à 25 ans à des taux proches de ceux pratiqués pour 20 ans.

Autre profil particulièrement apprécié des banques, les professions libérales, dès lors que leur activité est bien installée depuis au minimum trois ans. L’objectif clairement affiché est de pouvoir domicilier le compte bancaire personnel de l’emprunter mais aussi, et surtout, le compte professionnel.

Les fonctionnaires sont quant à eux particulièrement appréciés et ce depuis toujours : stabilité long terme des revenus, augmentation régulière de ceux-ci, emploi à vie, autant d’éléments qui jouent en leur faveur.

Le taux proposé par les banques va aussi dépendre de leur politique commerciale locale respective : soit très agressive pour rattraper un retard éventuel sur ses objectifs. Ou bien contraire, moins souple dans son barème, le temps d’absorber un surplus de dossiers. Cela explique pourquoi un même dossier n’aura pas la même offre à Strasbourg qu’à Nantes dans le même réseau bancaire.

De l’importance de l’apport personnel

Reste que la meilleure façon d’obtenir à coup sûr le meilleur crédit, c’est de rassurer son banquier sur sa capacité à gérer ses revenus et à devenir un emprunteur responsable. Ne jamais être à découvert, avoir remboursé tous ses crédits à la consommation, mettre de l’argent régulièrement sur un compte d’épargne sont des preuves de fiabilité appréciées par les banques. 

De même, la possibilité d’un apport, au minimum égal à 10 % du prix de l’achat, couvrant les frais de notaires et de garantie, permet également l’obtention d’un meilleur taux. Pour maximiser son apport, l’aide financière des parents et/ou de grands-parents par le biais des donations va se révéler décisive, tout comme le déblocage d’une épargne salariale ou l’éligibilité aux prêts aidés type Prêt à Taux Zéro.

20 Avr 2018

Ils nous ont fait confiance