Immobilier : ce qui change avec le PEL 2023 à 2 % 

C’est officiel, les taux des plans d’épargne logement vont doubler ! À compter du 1er janvier, un PEL ouvert rapportera 2 % par an, contre 1 % aujourd’hui. Une rémunération doublée qui va booster l’attractivité du PEL.

Un relèvement historique

La hausse des taux va également affecter les plans d’épargne logement. Une première alors que le taux du PEL n’avait pas augmenté depuis 22 ans. Une revalorisation qui crée l’événement puisque la dernière « remonte à l’an 2000 », rappelle Bercy. C’est dans un communiqué que Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a confirmé le doublement du taux du PEL qui passera de 1 % à 2 % dès le 1er janvier 2023 prochain. Le ministre explique d’ailleurs avoir suivi la recommandation de l’actuel gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau. Avec ce doublement de taux, ces nouveaux PEL redeviennent attractifs aussi bien comme produits d’épargne que pour un projet d’investissement immobilier. Attention, les plans ouverts avant le 1er janvier 2023 conservent le taux de rendement qui était en vigueur au moment de leur ouverture.

Un PEL aussi attractif que le Livret A

Avec une rémunération brute doublée qui passe à 2 %, ces nouveaux plans gagnent en attractivité. On peut désormais les comparer aux autres produits de placement que sont le Livret A ou l’assurance-vie. Il faut savoir qu’à 1 %, un PEL était trop peu rémunérateur. À 2 %, l’épargnant ou l’investisseur peut se pencher sur la question d’un arbitrage. Face au livret A, le PEL peut être intéressant du point de vue des montants puisque les versements sont plafonnés à 61 200 euros, contre 22 950 euros pour le Livret A. Toutefois, pour ce qui est de la rémunération, il faut savoir que les intérêts du PEL sont fiscalisés. Une fois la flat tax de 30 % déduite, ces nouveaux PEL ne rapportent finalement plus que 1,4 %, loin derrière les 2 % net du Livret A. En revanche, le PEL pourrait s’avérer plus intéressant que les fonds en euros de l’assurance-vie dont le rendement s’élève en moyenne à 1,28 % en 2021 et ne devrait pas dépasser 2 % bruts en 2022.

Le PEL renoue avec sa vocation de produit d’épargne

Ce relèvement de taux à 2 % permet au PEL de renouer avec une attractivité perdue. Il faut rappeler que ce produit d’épargne à moyen terme permet aux candidats à la propriété de concrétiser l’achat d’une résidence principale. À noter que le PEL impose des versements réguliers qui doivent respecter un seuil minimum de 540 euros par an. L’argent placé est alors bloqué pendant quatre ans au minimum. Les détenteurs peuvent ainsi bénéficier d’un apport pour leur projet immobilier et emprunter à un taux de crédit à 3,20 %. Un taux qui pourrait être intéressant compte tenu de la remontée actuelle des taux d’emprunt.

28 Déc 2022

Ils nous ont fait confiance